Carnet

Il avait accidentellement tué sa compagne à la chasse

29-04-2015

Un jeune homme, âgé de 27 ans, au cours d’une partie de chasse, avait accidentellement causé la mort de sa fiancée, à Montrieux-en-Sologne, le 9 février 2014.

Le jeune homme a été relaxé par le tribunal…

Ils sont amoureux depuis plus de 7 ans et partageaient la même passion qui est la chasse. Étienne a d’ailleurs demandé la main de Bérengère sur un mirador, dont le mariage qui n’aurait jamais lieu, a été prévu en juin.

Avec un ami, les deux tourtereaux partaient à la chasse à la bécasse, à Montrieux-en-Sologne, le 9 février 2014. En quête de gibier, ils entendaient soudain le chant d’un merle. Pour plaisanter, Étienne a déclaré à sa compagne qui venait de manquer une bécasse, « ne le loupe pas, sinon c'est moi qui le tire ».

Étienne est tombé à terre après avoir été poussé par l’un des deux chiens. La gâchette du fusil, dont la crosse a tapé le sol, a été touchée par le doigt d’Étienne, qui a fait partir le coup, en blessant sa jeune compagne mortellement. Jean-Paul Moretti, le président du tribunal a précisé que « l'étude balistique montre que le tir venait de bas en haut, ce qui accrédite la thèse de l'accident ».

Me Charles Lagier, du barreau de Lyon, l'avocat du prévenu a précisé que « c'est une affaire dramatique ». Le conseil d’Étienne a insisté en contenant ses larmes que « c'est un chasseur aguerri, très prudent. Sa profession d'infirmier le rend précautionneux et attentif aux détails. Il n'y a pas d'imprudence, pas de faute d'inattention, de négligence » et qui a conclu qu’« une partie de sa vie est partie avec Bérengère, laissez-lui le reste ». La relaxation d’Étienne a été par la suite prononcée par le tribunal.

Journal: La NRCO