Carnet
Le Monde
Aujourd'hui en France
La Croix
Le Figaro
Le Monde
Libération
Centre Presse Vienne
Haute Gironde
Info Eco
L'Éclaireurdu Gâtinais
L'Hebdo des Savoie
L'Impartial de la Drome
L'Indépendant du Pas-de-Calais
L'Observateur du Beauvais
La Sambre La Frontière
Le Parisien
Le Pays d'Auge
Le Réveil du Vivarais et Vallée du Rhône
Ouest France
Toutes les Nouvelles
Vaucluse Matin

Wattrelos : Loockas, le sans-abri du Leclerc, ne sera pas mort dans l’indifférence

18-05-2015

L’annonce mercredi de la mort, des suites d’une maladie, de Loockas, qui était apprécié et connu de l’hypermarché Leclerc qu’au point, et qui vivait dans la rue depuis 1982, a suscité une grande vague d’émotion.

La mort de Loockas a suscité de vives émotions auprès de ceux qu’il a côtoyés…

Jean-Luc Gondeau, alias Loockas, qui vivait dans la rue, juste à côté de l’hypermarché Leclerc, était connu à Watterlos comme le loup blanc. Les passants, les clients, les employés du magasin… qui le connaissaient tous, lui offraient à manger, et s’arrêtaient pour discuter. Sa « voisine », le responsable de la station-service, Cathy Delhaye a mentionné : « c’était notre ange gardien ».

Loockas, qu’ils savaient atteint d’un cancer depuis quelques jours, ne sortait plus beaucoup de son « ch’ti cabanon », que l’hypermarché lui avait aménagée lors des travaux du parking. Les pompiers alertés par les vigiles, qui sont allés frapper à sa porte, lundi et qu’il ne s’est pas montré, ont dû forcer sa porte. Toujours en vie, mais affaibli, c’est au centre hospitalier de Tourcing qu’il a été conduit.

Selon le directeur de l’hypermarché Kévin Verspeeten, « on a eu des nouvelles par la dame qui lui ramenait son RSA. Le mardi, elle nous a dit qu’il avait été placé en coma artificiel. Et jeudi, on nous a annoncé qu’il était décédé. Il n’a pas souffert ». Il avait toujours connu Loockas, car il est lui-même Wattrelosien. « Il était vraiment très gentil, ça a suscité une vive émotion parmi les employés ».

Journal: La Voix du Nord