Carnet

Hausse des suicides assistés en Suisse

12-03-2015

Le nombre de demandes d’aide au suicide est en hausse, a annoncé une association suisse qui défend le droit des malades à décliner les soins médicaux palliatifs et aide les malades en phase terminale voulant mettre fin à leur vie.

La demande des suicides assistés s’accroit chaque année en Suisse…

Sur l’année écoulée, il y a 20 % d’accroissement de demandes en Suisse germanophone et italienne. Tandis que pour la partie romande, les chiffres n’ont pas encore été représentés publiquement selon l’association, mais le seront en avril. 

L’an dernier, l’association Exit a aidé en Suisse germanophone qui inclut également le Tessin italophone, 583 personnes à trépasser, totalisant à la fin de l’année 81 015 membres, contre 67 602 en 2013, soit 124 de plus que l’année précédente. Cette hausse est causée par l’extension décidée de l’année précédente de ses services aux personnes âgées atteintes de polypathologies, au nombre progressif de cas de démence sénile, mais aussi au vieillissement de la population et à l’intérêt accru des médias, d’après l’association.

L’autodélivrance ou l’aide au suicide en Suisse romande est autorisée par la Confédération helvétique, si la personne qui aide le malade à mourir ne l’a ni encouragé ni incité et n’ait pas intérêt à sa mort. À l’inverse de l’euthanasie, c’est le souffrant qui se donne lui-même la mort à l’aide des produits qui lui ont été donnés selon sa demande.