Carnet

Marche à Madison après la mort d'un jeune

10-03-2015

Au lendemain du décès, dans le Wisconsin, d’un Noir de 19 ans, abattu par les forces de l’ordre, plusieurs centaines de personnes ont manifesté à Madison hier, au moment où le débat sur les discriminations et les violences policières bat son plein aux États-Unis. 

La discrimination est encore d’actualité aux États-Unis…

Derrière une banderole avec « Black Lives Matter » (La vie des Noirs compte) comme slogan, ils ont défilé, en partant du commissariat central de la ville, la capitale de l’État, jusque sur les endroits de la fusillade.

La police avait été appelée vendredi soir pour un problème de circulation et une rixe. Un suspect repéré et a été poursuivi jusque dans un appartement, par l’agent qui est arrivé sur les lieux. Le policier a ouvert le feu après avoir été frappé au visage. Suite à ses blessures, le jeune homme, Tony Robinson Jr. s’est éteint à l’hôpital.

Le chef de la police de Madison a fait une déclaration qu’aucune arme n’a été retrouvée, même s’il est trop tôt pour certifier si le jeune homme en avait.

Vendredi, Barack Obama a dénoncé que dans cette ville de la banlieue de Saint-Louis, les Afro-américains sont victimes de la « violence et de la répression ». Le président a jugé lors de l’évènement du 50e anniversaire de la marche de Selma, hier, que ce n’est pas encore gagné pour le combat contre les discriminations.