Carnet

Mexico: indignation après la mort d'un reporter

03-08-2015

Après le décès de quatre femmes, parmi lesquelles une militante des droits de l’Homme et d’un photojournaliste, abattu dans un appartement de Mexico par armes à feu, des manifestations ont eu lieu dans plusieurs villes du Mexique hier.

Les autorités sont pointées de doigts d’être responsable de la mort de ces cinq personnes par les manifestants…

Accusant les autorités d’être responsables de ces crimes, 2 000 personnes environ ont manifesté aux cris de « justice, justice » en brandissant des portraits de Ruben Espinossa, dans la capitale.

Après avoir reçu des menaces, Ruben Espinosa, âgé de 31 ans, qui travaillait pour le journal AVC Noricias de Veracruz et pour la prestigieuse revue Proceso, s’est réfugié à Mexico. Vendredi soir, dans un appartement de la capitale, le corps sans vie de Ruben Espinosa a été retrouvé selon les autorités judiciaires avec celui de Nadia Vera, une militante des droits de l’Homme et de trois autres femmes dont leurs identités n’ont pas encore été communiquées. Les autorités judiciaires ont annoncé la présence d’une blessure par arme à feu à la tête de chaque victime et ainsi la présence des contusions sur les corps qui sans doute sont la conséquence d’une lutte avec les assaillants.

 

 

Journal: Le Figaro