Carnet

Mort de deux enfants alimentés avec des poches de nutrition, une enquête est ouverte.

06-02-2015

L’enquête continue …Une inspection approfondie  du site de fabrication de Fasonut à Strasbourg  a été effectué pendant deux jours.

Le Canard Enchaîné a affirmé que le premier enfant âgé seulement de deux ans, après avoir reçu une poche de nutrition produite par Fasonut, est décédé au centre hospitalier de Caen. Après utilisation  de la poche le 23 janvier, et alimenté à son domicile par perfusion, l’enfant souffrait d’une septicémie le lendemain. Un lot de 193 poches produites le 16 janvier a fortement été suspecté et le laboratoire de Fasonut  a ainsi fait l’objet, dans la foulée, d’une inspection pointue par  l’ANSM.  «Aucune anomalie n'a été détectée », a assuré la porte-parole de Baxter à l’AFP. Les conditions de fabrication ne sont pas en cause.

Selon l’agence sanitaire, le deuxième nourrisson est décédé le 29 janvier, après avoir utilisé une poche du même lot. Il n’y avait aucun rapport entre ces poches et le décès de deux enfants rassure le ministre de la Santé sur BFMTV mercredi soir, mais l’enquête se poursuit. Un staphylocoque infiltré dans le sang par un cathéter pourrait être la cause du premier décès, selon  le ministère. Le second décès aurait été par contre causé par des complications de réanimation néonatale de l’enfant prématuré. Dans les deux affaires, le ministère n’a pas incriminé la responsabilité des soignants. 

 

Source : Le figaro.fr

Date : 04/02/2015