Carnet

Yémen : 142 morts dans un attentat

23-03-2015

Pendant la grande prière du vendredi, deux mosquées fréquentées par la milice chiite, des Houthis, qui se sont emparées du pouvoir dans la capitale de Yémen, du centre de Sanaa, ont été les cibles d’attentats suicide.

Le ministère yéménite de la Santé a fait état de 142 morts, un bilan encore provisoire.

Cet attentat est le plus meurtrier après l’attaque de l’académie de police de Sanaa le 7 janvier.

C’est dans la mosquée Badr, qui se trouve dans le sud de Sanaa que la première bombe a explosé, suivi d’une autre à l’entrée de cette bâtisse alors que les fidèles s’enfuyaient. Dans le nord de la capitale, la mosquée Al-Hashahush a été également la cible d’un autre attentat suicide.

Des corps ensanglantés et déchiquetés sur les lieux étaient transportés sur des brancards. 

Ce sont les plus sanglantes des attaques depuis la prise du pouvoir par les Houthis en début février de Sanaa. L’attentat qui avait pris pour cible l’académie de police de Sanaa au 7 janvier était le dernier particulièrement sanglant dans la capitale avec 40 morts.