Carnet

Bombardement d’un convoi humanitaire : une vingtaine de morts

20-09-2016

Un convoi humanitaire a été bombardé après que l’armée syrienne ait mis fin à la trêve. Au moins 20 bénévoles ont été tués. Les quartiers rebelles d’Alep ont été la cible de raids et de bombardements. 

L’Onu décide de suspendre son aide

Une trentaine de civils ont perdu la vie dans l’attaque et une vingtaine de bénévoles ont péri dans le bombardement de camions humanitaires. Parmi les victimes figure un employé du Croissant Rouge syrien. Si l’armée du régime de Bachar al-Assad a déclaré la fin de la trêve des combats qui a commencé le lundi 12 septembre, des raids aériens ont ciblé plusieurs quartiers rebelles dans l’est d’Alep moins de deux heures après l’annonce.

Plusieurs parties de la zone rebelle ont été la scène d’incendies. Au moins 18 camions transportant d’aide humanitaire destiné à 78 000 personnes à Orum al-Koubra ont été la cible de bombardement. L’Onu suspend ses convois humanitaires jusqu’à ce que la situation sécuritaire du pays soit évaluée à nouveau. Selon Moscou, ni l’aviation russe ni syrienne ne seraient l’auteur du bombardement du convoi humanitaire de l’Onu, un affirmation contredite par les Américains dans la soirée de mardi.