Carnet

Ebola : urgence sanitaire décrétée dans cinq départements en Guinée pour 45 jours

31-03-2015

Pour enrayer la progression du virus depuis fin 2013, responsable de 10 300 morts, principalement en Afrique de l’Ouest, Alpha Condé, président guinéen a annoncé pour cinq départements de l’ouest et de sud-ouest de son pays l’« urgence sanitaire renforcée » où s’est déplacé l’épicentre de l’épidémie.

Le président guinéen Alpha Condé a fixé comme objectif d’atteindre pour la mi-avril zéro cas…

Dans un message à la nation du samedi 28 mars, diffusé sur les médias publics, le président Condé a affirmé que « la cartographie de l'épidémie aujourd'hui s'est déplacée vers le littoral de notre pays. C'est pour cela que je déclare pour les préfectures de Forécariah, Coyah, Dubréka, Boffa et Kindia une urgence sanitaire renforcée pour une période de 45 jours. Dans cette zone densément peuplée, l'épidémie représente un risque réel pour la santé de notre Nation ».

Partie du sud de la Guinée en décembre 2013, l’épidémie d’Ebola s’est par la suite propagée à la Sierra Leone voisins et au Libéria. Le dernier bilan de l’OMS (Organisation mondiale de la santé) arrêté au 22 mars stipule que 99 % des plus de 10 300 décès ont été enregistrés dans ces trois pays, dont plus de 2 200 sur les 25 000 cas identifiés en Guinée. L’objectif fixé et à atteindre pour tous ces États à la mi-avril est de zéro cas.

Journal: Le Monde