Carnet
Le Monde
Aujourd'hui en France
La Croix
Le Figaro
Le Monde
Libération
Haute Gironde
L'Angérien Libre
L'Essor Sarladais
L'Hebdomadaire d'Armor
L'Observateur du Valenciennois
L'Union/Marne
La République des Pyrénées
La Tarentaise Hebdo
La Voix du Cantal
Le Journal de Ham
Le Littoral de la Charente-Maritime
Le Patriote Cote d'Azur
Les Alpes Mancelles Libérées
Les Nouvelles de Falaise
Messager Le Faucigny

Égypte : une vingtaine de morts avant un match de football

09-02-2015

Depuis l’incident en février 2012 à Port-Saïd, le ministère de l’Intérieur n’a autorisé qu’un nombre réduit de spectateurs …

C’est aux alentours d’un stade qui se situe dans le nord-est de la ville, que la violence a éclaté, juste avant la rencontre entre l’équipe d’Enbi et le club de football Zamalek, premier match du championnat de première division accessible au public, depuis les accrochages meurtriers à Port-Saïd en 2012. Des membres d’un groupe d’ultras ont tenté de rentrer en force dans le stade limité à dix mille places. D’après le ministère de l’Intérieur, « La foule à l'extérieur a rapidement dépassé ce chiffre et a tenté de prendre d'assaut les portes du stade et d'escalader les murs ». Les supporteurs agglutinés ont fait usage de feux d’artifice pour riposter au gaz lacrymogène que les policiers ont utilisé comme moyens de dispersion.

Selon le bureau du premier ministre, le championnat a été par la suite suspendu par le gouvernement jusqu’à « une date qui sera décidée ultérieurement ». La Fédération égyptienne de football a de nouveau repris l’interdiction des publics au stade, qui a été levée par les autorités en décembre.

 

Source : Le Monde.fr

Date : 08/02/2015 

Journal: Le Monde