Carnet
Le Monde
Aujourd'hui en France
La Croix
Le Figaro
Le Monde
Libération
Corse Matin
Journal du Diois
L'Agglo-Rieuse
L'Essor
L'Est Républicain
L'Eveil de Lisieux Cote
L'Impartial de la Drome
La Tribune
Le Journal des Flandres
Le Ploërmelais
Le Républicain d'Uzès et du Gard
Les Informations Dieppoises
Libération Champagne
Oise Hebdo
Toutes les Nouvelles

Les Etats-Unis confirment la mort d'une otage américaine retenue par l'Etat islamique

11-02-2015

L’otage Kayla Mueller, enlevée en août 2013 à Alep est mort vendredi selon L’État islamique, suite au bombardement de la coalition internationale. Décès confirmé par Barack Obama qui n’a pas précisé les circonstances.

Le décès de la victime a été confirmé par un message que les djihadistes a envoyé à sa famille.

Le groupe djihadiste a fait une annonce vendredi sur la mort de l’humanitaire de 26ans après le bombardement aérien dans la région de Rakka par la Jordanie. C’est « avec une profonde tristesse » que le président américain a confirmé le décès de l’Américaine, otage à Alep depuis en août 2013.

Le décès de la victime a été confirmé selon la Maison Blanche, par un message que les djihadistes de l’État islamique a envoyé à sa famille, en ajoutant que « peu importe le temps que cela prendra, les États-Unis retrouveront et traduiront en justice les terroristes responsables de la captivité et de la mort de Kayla ». John Kerry, le secrétaire d’État américain,  qui dément la polémique sur l’implication de la coalition a même ajouté que « l’EI, et l’EI seul, est responsable de la mort de Kayla ».

Dévastée, la famille et proche de Kayla Mueller  ont publié dans un communiqué : « Kayla était une travailleuse humanitaire dévouée et pleine de compassion. Elle a consacré sa courte vie à aider tous ceux en manque de liberté, de justice et de paix », rapporte le Guardian.

Journal: Le Monde