Carnet

Mort du deuxième patient porteur d'un cœur artificiel

05-05-2015

La société Carmat a annoncé lundi 4 mai, la mort, le 2 mai, du deuxième patient porteur d’un cœur artificiel qui a été conçu par l’entreprise.

Le décès du patient a été causé par des complications polyviscérales post-opératoires…

Au cours d’une intervention pratiquée par l'équipe du Pr Daniel Duveau, le 5 août 2014, au CHU de Nantes, la pompe cardiaque imaginée par le Pr Alain Carpentier avait été transplanté à ce patient de 68 ans en insuffisance cardiaque terminale avant qu’il a quitté l’hôpital le 2 janvier.

C’est dans le même établissement, dans la soirée du 1er mai, que le patient avait été hospitalisé des suites d’une « insuffisance circulatoire », se traduisant apparemment par un état de choc. Une « dérive fonctionnelle de la prothèse », selon les termes communiqués par la société Carmat, avait été constatée par l’équipe médico-chirurgicale, qui a placé le patient d’abord sous assistance cardio-respiratoire.

La décision de procéder à l’implantation d’un nouveau cœur artificiel, le 2 mai, et de remplacer la prothèse a été par la suite prise par l’équipe médico-chirurgicale. « Des complications polyviscérales post-opératoires [une défaillance des organes vitaux] se sont installées » ont entrainées dans l’après-midi la mort du patient, malgré le rétablissement de la circulation sanguine.