Carnet
Le Monde
Aujourd'hui en France
La Croix
Le Figaro
Le Monde
Libération
Alpes et Midi
Haut Anjou
L'Hebdo des Savoie
L'Indépendant de l'Yonne
La Gazette du Centre Morbihan
La Presse d'Armor
Le Journal de Millau
Le Journal de Saone et Loire
Le Paysan du Haut-Rhin
Le Sisteron Journal
Le Villefranchois
Les Annonces des Hautes Vosges
Les Nouvelles de Saone-et-Loire
Ouest France + Presse Océan
Vaucluse Matin

Plusieurs milliers de personnes rendent un dernier hommage à Boris Nemtsov

04-03-2015

Les obsèques de Boris Nemtsov, l’opposant russe assassiné vendredi soir par balle à Moscou, se sont déroulées mardi 3 mars, dans un climat de tension.

 

Plusieurs hautes personnalités sont venues rendre un dernier hommage à l’opposant russe…

 

 

Parmi les milliers de personnes qui se sont déplacées pour rendre un dernier hommage à Boris Nemtsov, dans la capitale russe, au musée consacré à l’académicien soviétique dissident Andreï Sakharov et aux droits humains, au Centre Sakharov, avaient Konrad Pawlik, le vice-ministre des affaires étrangères polonais, Nils Usakovs, le maire la capitale lettone, de Riga, le chef de la diplomatie Linas Linkevicius de Lituanie, des responsables étrangers et des ambassadeurs des pays européens.  

 

 

La dépouille de l’ancien vice-premier ministre de Boris Eltsine, après ce dernier hommage, a été par la suite inhumée dans l’après-midi au cimetière moscovite Troïkourovskoïe.

 

 

Selon la tradition orthodoxe, au Centre Sakharov, les enfants et la mère de Boris Nemtsov se tenaient devant le cercueil ouvert, tandis que les personnalités et les anonymes sont venus s’incliner, déposer des fleurs et faire le signe de croix en hommage au défunt. Avec l‘ambassadeur américain John Tefft qui a présenté « les profondes condoléances du président et du peuple américain pour la mort de ce grand patriote russe », l’ancien premier ministre de Vladimir Poutine, Mikhaïl Kassianov, passé à l’opposition, l’ancien premier ministre britannique John Major, faisaient également partie de ceux qui ont rendu hommage.

 

Journal: Le Monde