Carnet

Quatre soldats tunisiens tués dans une attaque à la frontière algérienne

18-02-2015

Quatre soldats ont été tués lors d’une attaque perpétrée, près de la frontière algérienne dans la nuit du mardi à mercredi 18 février, un acte « terroriste » selon le ministère de l’intérieur tunisien.

Quatre Gardes nationales tuées malgré plusieurs tentatives de l’éradication du terrorisme en Tunisie… 

« Quatre héros de la Garde nationale sont tombés en martyrs », a annoncé le ministère.

Les soldats ont été tués dans une zone montagneuse au nord-ouest du pays, dans le gouvernorat de Kasserine, où est active le groupe djihadiste lié à Al-Qaïda : « Phalange Okba Ibn Nafaâ », également responsable de la mort de 15 soldats à Chaambi en juillet, l’attaque la plus barbare de l’histoire de l’armée tunisienne. Le groupe a aussi revendiqué, en fin mai, un assaut contre la demeure du ministre de l’Intérieur de l’époque.

Depuis décembre 2012, malgré plusieurs tentatives de neutralisation par des opérations terrestres et campagnes de bombardements, les forces tunisiennes ne sont pas arrivées à bout de ces combattants. La police tunisienne a multiplié les arrestations à l’approche des élections générales de fin 2014, affirmant avoir étouffé plusieurs attentats.

Journal: Le Monde