Carnet

Un bébé palestinien tué dans un incendie, des extrémistes israéliens suspectés

31-07-2015

Un enfant de 18 mois tué et trois autres personnes blessées, telles sont le bilan annoncé par les services de sécurité israéliens et palestiniens après l’incendie provoqué par des extrémistes israéliens dans la nuit de jeudi 30 à vendredi 31 juillet.

L’acte visant à tuer des civils a été sévèrement condamné par les responsables palestiniens et israéliens…

Des bombes incendiaires ont été lancées contre une maison de Kafr Douma dans un village proche de Naplouse, par quatre colons qui ont écrit également avant de s’enfuir vers une colonie voisine, des slogans sur les murs selon des responsables palestiniens. Alors que la famille était encore endormie, l’ensemble de leur maison a pris feu peu après, a souligné des témoins. 

Tandis qu’un autre enfant moins sévèrement brulé est allé se faire soigner à Naplouse, c’est vers un hôpital israélien que les parents de l’enfant décédé ont été transférés. Lorsque l’incendie s’est déclaré, une maison qui était vide a également été sérieusement endommagée.

Le porte-parole de l’armée israélienne, le lieutenant-colonel Peter Lerner a annoncé que l’attaque contre des civils n’est rien d’autre qu’un acte barbare de terrorisme.