Carnet

Un lieutenant de Ben Laden jugé coupable d'attentats contre des ambassades américaines en Afrique

27-02-2015

Un tribunal fédéral de New York a reconnu Khaled Al-Fawwaz coupable, jeudi 26 février, sur sa participation à l’organisation des attentats contre les ambassades américaines en Tanzanie et au Kenya provoquant la mort de deux cent vingt-quatre personnes et cinq mille blessés en 1998.

Le lieutenant de Ben Laden risque la réclusion à perpétuité…

L’homme de 52 ans qui avait été accusé d’être l’un des principaux lieutenants, durant près de dix ans, de Ben Laden, avait été capturé à Londres en septembre 1998, et puis transféré en 2012 vers les États-Unis.

Khaled Al-Fawwaz a été reconnu coupable de quatre chefs d’accusation pour complot terroriste, après trois jours de délibérations et cinq semaines de procès sous très hautes protections, par les douze jurés. À l’ouverture du procès, le procureur Nicholas Lewin l’avait accusé dans sa plaidoirie de « faire partie des complots menés par Ben Laden pour attaquer et tuer des Américains et détruire les symboles américains ». Khaled Al-Fawwaz  risque la réclusion à perpétuité. À part d’être l’homme d’appui à Londres, d’Oussama Ben Laden, le Saoudien était encore suspecté d’être à la tête d’un organe terroriste au Kenya et d’avoir contribué au fonctionnement d’un camp d’entraînement militaire en Afghanistan, d’Al-Qaida, alors qu’il est présenté comme un dissident pacifique saoudien par son avocat.

Abou Anas Al-Libi, l’un des coaccusés dans ce procès, et qui était gravement malade est décédé quelques jours avant le début du procès.

Journal: Le Monde