Carnet

Crash Air Algérie 2014 : une série d’erreurs révélée par l’enquête

03-07-2015

Une enquête menée par deux juges français a révélé des manquements de l’équipage précipitant l’accident de l’Air Algérie le 24 juillet 2014.

Une erreur humaine

Les rapports montrent qu’une erreur humaine a accéléré le crash du vol AH5017 qui s’est produit en juillet 2014. L’enquête judiciaire a été menée par deux juges français confirmant la responsabilité de l’équipage dans l’accident en partie provoqué par la non-activation du système antigivre des sondes moteurs.

Le vol AH5017 avait décollé à l’aéroport de Ouagadougou au Burkina Faso et s’est écrasé une demi-heure après dans le désert de Mali. Au moins 116 personnes ont été tuées dans le crash dont 54 ressortissants français. La non-activation du système antigivre des sondes moteurs ne serait pas l’unique erreur de l’équipage qui a poussé l’appareil à s’écraser, d’après les résultats de l’enquête.
La chute de l’appareil a été poussée par une manœuvre du pilote qui avait tiré le manche en arrière, due à une mauvaise interprétation de la position, qui, pourtant, était déjà penché en arrière.

                                              

Journal: Le Parisien