Carnet
Le Monde
Aujourd'hui en France
La Croix
Le Figaro
Le Monde
Libération
Alpes et Midi
Centre Presse Vienne
Corse Matin
Journal du Diois
L'Indépendant de l'Yonne
La Presse d'Armor
Le Courrier des Yvelines
Le Démocrate indépendant
Le Journal de Vitré
Le Penthièvre
Le Régional de Cosne
Le Villefranchois
Les Nouvelles de Saone-et-Loire
Ouest France
Ouest France + Presse Océan

Une veuve accusée de l'assassinat de son mari reconnait les faits

19-05-2015

Lors de leurs procès à Aix-en-Provence, lundi matin, la femme incriminée comme le commanditaire du meurtre de son mari en 2010, dans les Bouches-du-Rhône, à Rognonas, a reconnu les faits, tout comme son fils et un ami de celui-ci, soupçonné comme étant l’exécuteur du contrat.

Les trois accusés ont reconnu les faits presque cinq ans après…

Devant la cour d’assises des Bouches-du-Rhône, dès l’ouverture des débats, Roselyne Painchault, âgée de 61 ans a fait une annonce qui suit : « Vu la confusion dans laquelle j'étais à cette époque-là, je préfère me déclarer coupable ». Avant de reconnaître sa complicité, son fils Arnaud Privat, âgé de 38 ans, qui se trouvait à ses côtés, est resté tête baissée pendant la lecture du résumé des faits. Son ami proche, Christopher Munsch, âgé de 30 ans, le regard perdu derrière des lunettes et l’air juvénile a annoncé : « je reconnais être l’assassin de M. Lejard ».

Au petit matin du 24 novembre 2010, le chef d’entreprise Christophe Lejard, âgé de 48 ans avait été tué à la tête, sur le chemin d’accès de leur mas qui se trouve à Rognonas (Bouches-du-Rhône), d’un tir de fusil de chasse.

Journal: Le Parisien