Carnet

RHÔNE. La famille d’une femme tuée par son ex-compagnon poursuit l’Etat

04-06-2015

La famille d’une femme assassinée par son ex-compagnon, et qui avait déposé une plainte contre lui quelques mois avant le drame a réclamé mercredi près d’un million d’euros d’indemnités et la condamnation de l’État pour « faute lourde ».

La jeune femme aurait pu survivre si la transmission de la plainte a été bien faite…

Le 12 octobre 2012, dans la banlieue lyonnaise, l’ancien agent de la police des frontières et de l’air, âgé de 30 ans, qui attendait sur le parking du lieu de travail de son ex-compagne, avait tiré par plusieurs coups à la carabine, Géraldine, 29 ans, avant de se suicidé dans sa voiture quelques heures plus tard, en laissant leur fils de 2 ans orphelin. Elle avait succombé à ses blessures.

L’absence de transmission de la plainte au parquet de Lyon a été reconnue par le ministère public, lors de l’enquête, et constituait une « faute lourde » qui aurait pu conduire à des réponses pénales, en concluant que cela aurait « vraisemblablement accru les chances de survie » de la mère de famille.

Journal: Le Progrès