Carnet

L'opposant russe Boris Nemtsov tué par balles au pied du Kremlin

02-03-2015

Dans la nuit de vendredi à samedi, l’ancien vice-premier ministre et opposant russe, Boris Nemtsov, a été tué par balle devant le Kremelin, en plein centre de Moscou. Le président Vladimir Poutine a qualifié cet acte d’« un assassinat qui a tout d’une provocation ».

Plusieurs pistes ne sont pas négligeables pour élucider cet assassinat. L’enquête continue…

Elena Alexeeva, la porte-parole du ministère russe de l’intérieur a déclaré à la chaîne de télévision Rossia 24, que Boris Nemtsov se baladait avec une jeune femme juste à côté du Kremlin sur le Grand Pont de pierre, lorsque « vers 23 h 15, une voiture s’est approchée d’eux, quelqu’un a tiré des coups de feu, dont quatre l’ont touché dans le dos, causant sa mort ». « Poutine a déclaré que cet assassinat brutal portait les marques d’un meurtre commandité et avait tout d’une provocation », a aussitôt déclaré Dmitri Peskov son porte-parole.

Samedi, selon les enquêteurs russes, « il ne fait aucun doute que ce crime a été minutieusement planifié, tout comme le lieu choisi pour le meurtre ». « L’arme qui a été utilisée est un pistolet Makarov », d’après le communiqué publié. Une arme de poing qui est par conséquent très répandu, que l’armée russe et les forces de police utilisent. Six douilles de munition de calibre 9mm provenant de différents fabricants, ce qui complique la détection de leur origine, ont ainsi été retrouvés sur les lieux du crime continu les enquêteurs.

La police citée par les agences russes a précisé que la jeune femme qui accompagnait Boris Nemtsov a été enquêtée.