Carnet

Violences conjugales: 118 femmes tuées en 2014

12-06-2015

Les victimes décédées de leurs conjoints sont au nombre de 143 personnes, dont 25 hommes et 118 femmes, l’année dernière, qui entraine l’évaluation des dispositifs de soutien aux victimes existants.

Les victimes de violences conjugales recensées ont diminué cette année même si le nombre des décès reste encore alarmant…

Sous les coups de son ex-partenaire, compagnon ou conjoint, une femme meurt tous les trois jours en moyenne en France. Statistique connue et qui est valable année après année. Selon les données publiées mercredi par le ministère de l’Intérieur, dans le cadre de violences conjugales, 118 femmes ont été tuées en 2014. Par rapport à l’année précédente, avec 121 cas, le chiffre a diminué très légèrement. À savoir qu’en 2011, elles étaient de 122 et 148 en 2012.

Les agresseurs ont utilisé une arme à feu ou une arme blanche dans près de trois quarts des cas. Tandis que pour les autres, la strangulation, défenestration, coups de pied ou de poings ou empoisonnement de leur victime ont causé leurs morts. Pour les femmes, la dispute a entrainé la violence tandis que pour les hommes, le refus de la séparation, qui précède la dispute, reste la cause majeure du passage à l’acte.