Carnet
Le Monde
Aujourd'hui en France
La Croix
Le Figaro
Le Monde
Libération
L'Action Républicaine
L'Agglo-Rieuse
L'Agriculteur de l'Aisne
L'Echo Sarthois
L'Hebdo des Savoie
L'Orne Hebdo
La Dépêche du Pays de Bray
La Marseillaise
La Voix de l'Ain
Le Démocrate Vernonnais
Le Havre Presse
Le Réveil de Neufchâtel
Le Télégramme
Messager Le Faucigny
Populaire du centre

Coco, petit garçon abattu par la mafia, a servi de bouclier humain

20-10-2015

Lors d’un règlement de comptes de la mafia calabraise, la ‘Ndranghetta, deux hommes ont assassiné Camplongo « Coco », son grand-père Giuseppe Iannicelli qui a utilisé son petit-fils comme bouclier humain et la compagne marocaine du grand-père.

Le petit garçon a été tué d’une balle dans la tête…

Le procureur antimafia a annoncé lundi 12 octobre que l’enquête sur l’assassinat par la mafia calabraise du petit garçon de trois ans qui a bouleversé, en janvier 2014, l’Italie a révélé que son propre grand-père l’a utilisé comme bouclier humain.

Purgeant une peine de prison pour extorsion, les présumés assassins sont déjà derrière les barreaux. Le procureur Franco Robert a déclaré à la presse que le boss mafieux, Iannicelli comptait agrandir son territoire au cœur de la Calabre, à Consenza, et qu’il utilisait comme bouclier humain son petit-fils qu’il prenait lors de ses déplacements partout, pour mieux se protéger. 

 

Les deux tueurs Faustino Camilongo et Cosimo Donato, alias « la souris » n’ont pas hésité à tuer d’une balle en pleine tête le petit garçon qui les avait reconnus.

Journal: Midi Libre