Carnet

Coco, petit garçon abattu par la mafia, a servi de bouclier humain

20-10-2015

Lors d’un règlement de comptes de la mafia calabraise, la ‘Ndranghetta, deux hommes ont assassiné Camplongo « Coco », son grand-père Giuseppe Iannicelli qui a utilisé son petit-fils comme bouclier humain et la compagne marocaine du grand-père.

Le petit garçon a été tué d’une balle dans la tête…

Le procureur antimafia a annoncé lundi 12 octobre que l’enquête sur l’assassinat par la mafia calabraise du petit garçon de trois ans qui a bouleversé, en janvier 2014, l’Italie a révélé que son propre grand-père l’a utilisé comme bouclier humain.

Purgeant une peine de prison pour extorsion, les présumés assassins sont déjà derrière les barreaux. Le procureur Franco Robert a déclaré à la presse que le boss mafieux, Iannicelli comptait agrandir son territoire au cœur de la Calabre, à Consenza, et qu’il utilisait comme bouclier humain son petit-fils qu’il prenait lors de ses déplacements partout, pour mieux se protéger. 

 

Les deux tueurs Faustino Camilongo et Cosimo Donato, alias « la souris » n’ont pas hésité à tuer d’une balle en pleine tête le petit garçon qui les avait reconnus.