Carnet

L'octogénaire a étranglé sa compagne avant de se tirer une balle

28-10-2015

C’est dans la pièce principale de l’appartement où elle avait l’habitude d’occuper avec son compagnon Georges que le corps inanimé de l’octogénaire, Yolande, a été découvert par les gendarmes.  

Les secouristes ont pu sauver l’octogénaire qui s’est donné la mort…

Le drame touchant ce couple, âgé tous deux de 88 ans, surtout connu pour sa gentillesse et discret jusque-là, s’est noué mardi après-midi à Saint-Martin-Vésubie. C’est au premier étage d’une maison, dans le huis clos d’un petit appartement, qui n’en compte que deux, le « chalet suisse », que le crime s’est déroulé.

Yolande a été victime du coup de folie de Georges. Les gendarmes ont trouvé à ses pieds un fusil de chasse, dans un fauteuil, avachi, le corps de sa compagne à côté de lui. Il a spontanément avoué, à l’arrivée des secours, avoir étranglé sa compagne.

 

L’octogénaire qui a également tenté de se suicider en se tirant une balle en pleine poitrine a dû être héliporté jusqu’à l’hôpital Pasteur.

 

 

 

Journal: Nice Matin