Carnet
Le Monde
Aujourd'hui en France
La Croix
Le Figaro
Le Monde
Libération
Drome Hebdo
Eure Infos
Haute Gironde
L'Echo du Thelle
La Gazette de la Manche
La Gazette du Centre Morbihan
La Nouvelle Abeille
La Sambre La Frontière
Le Courrier de Fourmies
Le Courrier Vendéen
Le Journal de Vitré
Le Maine Libre
Le Républicain d'Uzès et du Gard
Les Sables Vendée Journal
Sud-Ouest

Mort de Robert Tranain à Bouvigny-Boyeffles : mémoire courte ou sélective des témoins

20-05-2015

Les circonstances exactes qui ont provoqué le décès de Robert Tranain n’ont pas pu être éclaircies aux assises du Pas-de-Calais mardi. Daphné, la copine de l’accusé semble souffrir de troubles de mémoire, les mêmes que celles de son petit ami.

Un problème de mémoire ou silence des témoins qui peuvent aggraver la situation

Gaëlle, une amie du couple dit avoir une mémoire courte. Il semblerait qu’elle ne se souvienne pas de qui d’entre Robert et son petit-fils a commencé à tabasser l’autre, ajoutant que lorsqu’il y a embrouille, elle ne s’en mêle pas. De son côté, Daphné déclare s’être disputée avec son compagnon devant l’ordinateur puis n’a rien vu de ce qui se passait derrière elle. Et pourtant, plus tôt elle dit avoir été gênée par l’approche du grand-père, ce qui a été remarqué par le président.

Le corps de Robert Tranain a été découvert à son domicile, décédé des suites de violence d’après les constatations le 11 mai 2012. Son petit-fils âgé de 24 ans, soupçonné être l’auteur du meurtre, a été placé en détention provisoire puis libéré sous contrôle judiciaire après un an et demi.

Journal: Nord Eclair