Carnet

Nord du Mali: attentat suicide contre une base de l'ONU, 3 morts

17-04-2015

L’attaque suicide contre une base de l’ONU dans le nord du Mali, près de Gao, qui montre l’instabilité persistante dans cette région, a fait 16 blessés, parmi lesquels neuf Casques bleus nigériens, et causant la mort de trois civils.

L’attaque n’a pas encore été revendiquée même si la Munisma a ses idées sur l’auteur de l’attentat…

Neuf soldats ont péri en octobre, lors de l’attaque la plus meurtrière contre la force de l’ONU, qui a pris pour cible un convoi de ravitaillement du contingent nigérien, dans le même secteur d’Asongo.

La Minusma (Mission de l’ONU au Mali) a témoigné qu’en fin de matinée, « un véhicule suicide a explosé à l'entrée du camp de la Minusma à Ansongo dans la région de Gao, alors qu'il tentait d'y pénétrer », ajoutant également que l’explosion a « provoqué la mort d’au moins trois civils », et en blessant sept autres.

Mongi Hamdi, le chef de la Minusma se dit être « choqué que de valeureux soldats de la paix soient à nouveau pris pour cible ainsi que des civils innocents », en condamnant cette attaque de « lâche et odieuse ».

Journal: Nord Littoral