Carnet

Cinq ans avec sursis pour la mère qui a tué sa fille handicapée

16-09-2015

5 ans de prison avec sursis, tel est le verdict de la condamnation de la cour d’assises d’Ille-et-Vilaine suivant les réquisitions de l’avocat général, d’une mère qui en 2010 à Saint-Malo, a mis fin aux jours de sa fillette, Méline, très lourdement handicapée, alors que l’acquittement a été plaidé par son avocat.

Le verdict sur le procès concernant l’infanticide condamne la mère de l’enfant handicapée…

Mardi, l’avocat général a requis cinq ans de prison avec sursis à l’encontre de Laurence Nait Kaoudjt, âgée de 49 ans qui a été reconnue coupable de l’assassinat en 2010 à Saint-Malo (Ille-et-Vilaine) de sa fille mineure de 8 ans, lourdement handicapé qui l’a rendue particulièrement vulnérable.

Aux assises à Rennes, Yann Le Bris, au fil d’un très sensible réquisitoire de plus d’une heure et demie, a appelé les jurés, composés de deux hommes et quatre femmes et la cour à faire preuve de « raison » pour déclarer la mère infanticide coupable.

 

 

Journal: Vosges Matin