Carnet
Le Monde
Aujourd'hui en France
La Croix
Le Figaro
Le Monde
Libération
Eure Infos
France-Antilles
Haut Anjou
L'Echo du Berry
L'Echo Le Régional
L'Indépendant
L'Observateur du Beauvais
La Presse de la Manche
La Renaissance Le Bessin
La Voix du Cantal
Le Journal des Flandres
Le Journal des Sables
Le Pays d'Auge
Le Pays Gessien
Les Infos

Cinq ans avec sursis pour la mère qui a tué sa fille handicapée

16-09-2015

5 ans de prison avec sursis, tel est le verdict de la condamnation de la cour d’assises d’Ille-et-Vilaine suivant les réquisitions de l’avocat général, d’une mère qui en 2010 à Saint-Malo, a mis fin aux jours de sa fillette, Méline, très lourdement handicapée, alors que l’acquittement a été plaidé par son avocat.

Le verdict sur le procès concernant l’infanticide condamne la mère de l’enfant handicapée…

Mardi, l’avocat général a requis cinq ans de prison avec sursis à l’encontre de Laurence Nait Kaoudjt, âgée de 49 ans qui a été reconnue coupable de l’assassinat en 2010 à Saint-Malo (Ille-et-Vilaine) de sa fille mineure de 8 ans, lourdement handicapé qui l’a rendue particulièrement vulnérable.

Aux assises à Rennes, Yann Le Bris, au fil d’un très sensible réquisitoire de plus d’une heure et demie, a appelé les jurés, composés de deux hommes et quatre femmes et la cour à faire preuve de « raison » pour déclarer la mère infanticide coupable.

 

 

Journal: Vosges Matin