Carnet
Le Monde
Aujourd'hui en France
La Croix
Le Figaro
Le Monde
Libération
Alpes et Midi
L'Avenir de l'Artois
L'Echo de la Presqu'île Guérandaise et de Saint-Nazaire
L'Echo de Vibraye
L'Eclaireur Vimeu
L'Union du Cantal
La République des Pyrénées
La Voix de l'Ain
Le Berry Républicain
Le Journal de l'Ile de la Réunion
Le Journal de l'Orne
Le Penthièvre
Le Réveil Normand
Les Annonces des Hautes Vosges
Vosges Matin

Janine JAMBU

01/10/2015
Janine JAMBU 18 novembre 1942 - 18 avril 2012

Naissance : 18 novembre 1942 à Berre-l'Étang (Bouches-du-Rhône)

État civil : Janine JAMBU est une femme politique française. Elle est membre du Parti communiste français. Orpheline de père à trois ans, elle grandit dans un milieu populaire. Contrainte de renoncer à ses rêves d’études médicales, elle entre dans la vie active à 17 ans. C’est ainsi qu’elle prend le chemin de la militance au syndicat puis en politique. Tout au long de sa vie, elle s’est toujours placée du côté des plus modestes, des familles populaires et des ouvriers. De 1985 à 2004, elle est la mairesse de Bagneux, puis de 1982 à 1993, conseillère générale des Hauts-de-Seine et députée de ce même département de 1993 à 2007.

Décès : 18 avril 2012 à Bagneux (Hauts-de-Seine)

  • Janine JAMBU est morte d’une crise cardiaque à 69 ans.
  • Le 24 avril 2012, ses obsèques sont célébrées au cimetière communal de Bagneux.
  •  Son cercueil est recouvert d’un grand drapeau bleu-blanc-rouge. Après l’inhumation sa tombe a été fleurie d’œillets rouges déposés par les habitants de la ville en guise d’ultime hommage à leur maire.
  • Suite à l’annonce de son décès, Patrick Le HYARIC, directeur de l’Humanité, a salué la mémoire d’une femme, d’une élue qui « a consacré sa vie entière à défendre les plus humbles ».
  • Pierre LAURENT, le secrétaire national du PCF se déclare « triste suite à sa brutale disparition » et salue la mémoire de « l’ardente militante très aimée et respectée des habitants, une élue du peuple, attentive au sort des plus humbles, une élue rassembleuse et combative, toujours présente aux côtés des salariés et populations en lutte pour améliorer leur sort ».
  • Le Parisien publie l’article « Émotion après la mort de Janine JAMBU » pour rapporter que « Sa ville est sous le choc, l’émotion règne dans la ville dont elle fut maire pendant dix-neuf ans ». L’article révèle aussi qu’à la « section locale du PCF-Front de gauche, un registre a été ouvert, qui recueille les témoignages des militants, accourus dès l’annonce de la nouvelle, mercredi soir ».
  • L’Humanité intitule « Janine JAMBU s’en est allée » l’article annonçant sa disparition. L’article souligne que « La députée maire honoraire de Bagneux laisse le souvenir d’une femme, d’une élue, d’une militante communiste chaleureuse, généreuse, éprise de justice sociale. Elle est partie sans crier gare, laissant à ceux qui l’ont connue le souvenir de ce visage toujours éclairé d’un sourire ». 

Livre d'Or

Ajouter un message
A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z