Carnet

Tél 09 70 44 96 35

Un service client à votre écoute

7 jours / 7, de 9h00 à 18h00 (non surtaxé)

Avis de décès, Remerciements, Messe-Anniversaire, Condoléances
  • 925 journaux partenaires
  • 24H sur 24, 7 jours sur 7
  • Paiement sécurisé en 1 ou 3 fois sans frais

Disparition : Pierre SCHŒNDŒRFFER

Disparition : Pierre SCHŒNDŒRFFER 5 mai 1928 - 14 mars 2012
01/10/2015

C’était un survivant de l'Histoire...

Le 14 mars 2012 à Clamart à l’âge de 84 ans, l'auteur de "La 317e section" et du "Crabe-tambour" est mort des suites d'une opération à l'hôpital Percy à Clamart. Confirmant une information du Figaro, l’annonce du décès a été faite par sa famille.

D’origine alsacienne, il est né cependant à Chamalières, dans le Puy-de-Dôme, le 5 mai 1928. Après des études au Lycée à Annecy, Pierre Schœndœrffer débute dans la marine marchande, et s'engage volontairement pour l’Indochine (1952-1954) en qualité de cameraman au Service cinématographique des Armées. Blessé et prisonnier à Diên Biên Phu, puis libéré, il sera ensuite reporté à travers le monde (1955-1956) pour Pathé Journal, Match, Paris-Presse, Time, Life et la télévision...

« Si je parle de la guerre, ce n’est pas que je l’aime (…), j’aime la condition humaine »

Fasciné par le cinéma, il entre alors au service cinématographique de l’armée où il a pu filmer les atrocités de la guerre. De retour en France, après avoir été journaliste au Maroc en couvrant la guerre d’Algérie, il commença à tourner ses propres œuvres cinématographiques qui, tout de suite, ont fait l’unanimité auprès du public et des critiques.

La 317ème section pétrifie le public à sa présentation au Festival de Cannes de 1965, qui le récompense alors du Prix du Meilleur scénario. Les spectateurs bouleversés ressortent mutiques de la projection. Rarement la guerre n’avait semblé si vraie et les soldats si proches.

⦁ Schoendoerff propose à Pierre Lazareff, qui dirige l'émission "Cinq colonnes à la une", de filmer une section de marines engagée au Vietnam. Cela donnera La Section Anderson, qui emporte en 1968 l'Oscar du meilleur film documentaire.
⦁ Schoendoerffer devient un écrivain reconnu. L'Adieu au roi, publié en 1969, inspirera en partie John Millius lorsqu'il écrira le scénario d'Apocalypse Now (1979).
⦁ Le Crabe-Tambour (adapté d'un de ses romans) en 1976, Un film sur le courage, l'honneur, le devoir, la marine, la mer, le dur métier d'homme de mer.
⦁ L'Honneur d'un capitaine en 1982
⦁ Diên Biên Phu en 1994
⦁ Là-haut, un roi au-dessus des nuages, film-testament de 2004 (également tiré d'un de ses romans)

Une dernière Marseillaise, puis Pierre Schoendorffer s'en est allé...

Sur le site officiel de l’Armée de Terre française, c’est tout un hommage qu’on lui a rendu avec plusieurs articles, dont « Adieux à Pierre Schoendoerffer », où l’on a repris quelques passages de François Fillon qui prononcé l'éloge funèbre de celui qu'il a décrit comme "le témoin, puis le peintre des sagas lointaines et décriées".

En accueillant le cercueil drapé du drapeau tricolore, lors de la cérémonie religieuse aux Invalides, puis les hommages militaires, ses proches masquaient difficilement leur chagrin. Les regards de sa veuve Patricia et de ses fils Frédéric, cinéaste qui lui a rendu hommage dans les colonnes du Parisien, et Ludovic (acteur) étaient lourds de tristesse. Jacques Perrin était présent, bouleversé par l'émotion et les anciens combattants, pour certains prisonniers en Indochine comme le fut le réalisateur lui-même, ont fait le déplacement.

Ajouter un message