Carnet

Tél 09 70 44 96 35

Un service client à votre écoute

7J / 7, de 9h à 18h (appel local non surtaxé)

Journal L'Echo*

Avis de décès – Remerciements – Anniversaire de décès

Informations pratiques

L'Echo*

Périodicité: Quotidien

Adresse: 29 rue Claude Henri Gorceix - 87022 LIMOGES


Prix moyen constaté d'un avis de décès dans le journal L'Echo : 126€ TTC

Vous avez choisi : L'Echo
Délais de remise : La veille 18h
Publication : Lundi au dimanche

Une question? Contactez-nous au 09 70 44 96 35
Cliquez ici pour commencer la rédaction d’un avis de décès.
Avis-de-deces.com, c’est plus de 22 561 clients satisfaits depuis 2010 et 517 journaux et éditions régionales.

Carnet L'Echo*

Défunt (Âge) Date Département Commune
Huguette DIEF ( 80 ) 19/10/19 Corrèze Naves
Alix COUDERT 27/08/19 Corrèze Meilhards
Francoise LECOMTE ( 76 ) 27/05/19 Corrèze Saint-Jal

L'Echo*

L’Écho du Centre est un journal quotidien régional publié à Limoges, en France. Il est également connu sous le nom de L'Écho et couvre principalement la région du Limousin. Créé en 1943 pendant l'Occupation, le journal est édité depuis son siège à Limoges et traite les actualités locales, départementales, régionales et nationales.

Le premier numéro de L'Écho du Centre, intitulé VALMY!, a été publié en 1943 par le résistant Alphonse Denis. Le journal était initialement diffusé clandestinement en tant que simple recto-verso imprimé en feuille de bureau. Le deuxième numéro du journal a doublé son tirage, à raison de 16 000 exemplaires, et a été diffusé dans l'ensemble de la circonscription de la zone dite libre « Région 5 », qui réunit la Dordogne, l’Indre et le Limousin. Aujourd'hui, L'Écho du Centre dispose de cinq agences départementales situées à Limoges, Tulle, Guéret, Châteauroux et Périgueux.

En 1946, L'Écho du Centre a fusionné avec La Marseillaise à Limoges, entraînant la disparition du nom VALMY! du titre. À l'origine, la gestion du journal était rattachée au Comité central du Parti communiste, et lorsque les fins de mois étaient difficiles, la trésorerie nationale s'en acquittait. Plus tard, le journal a dû chercher par lui-même ses moyens de subsistance pour faire face à ses difficultés de trésorerie.

Dans les années 1980, L'Écho du Centre a connu des difficultés, notamment la démission de nombreux rédacteurs et dirigeants, ainsi qu'une baisse d'audience en raison d'une division du lectorat. À la fin de l'année 1988, une tragédie s'est produite lorsque l'imprimerie du journal a été victime d'un incendie qui a endommagé la rotative et ravagé les locaux. Malgré cette catastrophe, des milliers de dons ont afflué pour aider le journal à continuer à paraître. Finalement, L'Écho du Centre a pu poursuivre ses activités grâce à la solidarité de son concurrent Le Populaire, qui a prêté sa propre rotative pour permettre la publication du journal.

 

La rubrique nécrologique du journal L'Echo

Comme beaucoup de journaux régionaux, L'Écho du Centre consacre une rubrique à la nécrologie. Cette rubrique permet aux familles de publier des avis de décès pour informer les proches et les amis du défunt, ainsi que pour rendre hommage à sa mémoire.

La publication d'un avis de décès dans L'Écho du Centre peut se faire en ligne, grâce à la collaboration avec le site web Avis-de-deces.com. Le site propose une assistance en ligne pour faciliter les démarches, notamment pour connaître le coût de l'annonce nécrologique avant de valider la commande, avoir la possibilité de payer par carte bancaire en une seule fois ou en trois paiements, ainsi que pour obtenir le bon à tirer de l'annonce telle qu'elle paraîtra dans le carnet L'Écho.

La rubrique nécrologie de L'Écho du Centre est un lieu de souvenir pour les familles qui souhaitent honorer la mémoire de leurs proches. Les annonces de décès peuvent inclure des informations sur la vie du défunt, telles que ses passions, ses réalisations ou ses relations familiales. La rubrique nécrologie peut également servir de lieu de recueillement pour les proches et les amis, qui peuvent y déposer des messages de condoléances ou de soutien.

Finalement, L'Écho a pu poursuivre ses activités grâce à la solidarité de son concurrent Le Populaire, qui a prêté sa propre rotative pour permettre la publication du journal.

 

Quelques statistiques concernant le journal L'Echo :

  • En 2020, selon les chiffres de l'Alliance pour les chiffres de la presse et des médias (ACPM), les journaux régionaux ont maintenu une diffusion payée quotidienne de plus de 5,5 millions d'exemplaires. Les ventes au numéro de la presse quotidienne régionale (PQR) ont quant à elles baissé de 4,7% par rapport à 2019, mais ont été compensées par une augmentation des ventes d'abonnements (+1,1%).

  • Le chiffre d'affaires de la presse écrite en France a également connu une baisse en 2020 (-10,8%), en grande partie due à la crise sanitaire et économique liée à la pandémie de COVID-19. Cependant, la presse écrite a toujours un rôle important dans le paysage médiatique français, en particulier la presse régionale qui permet une couverture de l'actualité locale et régionale.

  • Avec un capital de 252 000 €, L’Écho est l'un des trois principaux quotidiens en Limousin, aux côtés de La Montagne et Le Populaire du Centre.

Rechercher un avis

Un ou plusieurs critères au choix

Contact Us
933 Témoignages clients
4,2 sur 5 sur 933 témoignages
Témoignages
404
243
92
32
29
Banner