Carnet

Han SUYIN

Han SUYIN 12 septembre 1917 - 2 novembre 2012
01/10/2015

La doctoresse en médecine, sinologue et écrivaine britannique d'origine chinoise et belge, Han SUYIN décède à 95 ans, le 2 novembre 2012 à Lausanne, en Suisse, où elle résidait. De son vrai nom Elisabeth CHOU KUANGHU, elle nait le 12 septembre 1917 à Xinyang, dans la province du Henan (Chine), d'un père chinois, d'ascendance Hakka, Yentung CHOU et d'une mère belge, Marguerite DENIS. Après avoir étudié la médecine en Chine, en Belgique puis en Angleterre, elle devint sage-femme et pédiatre, puis dirigea une clinique à Singapour. C'est après son premier mariage, avec un diplomate chinois devenu attaché de presse à Londres puis général et aide de camp de Chang KAICHEK, qu’elle abandonne la médecine et commence à écrire en chinois, en anglais et en français.

 

  • Le Point annonce son décès en publiant l’article « Décès de la romancière d'origine chinoise Han SUYIN ». Il y est rapporté que « L'écrivain d'origine chinoise Han SUYIN, auteur de nombreux romans et d'essais politiques et historiques, est décédée vendredi à l'âge de 95 ans à Lausanne où elle résidait, a-t-on appris dimanche ». Par ailleurs, l’article souligne que « Les funérailles de Han SUYIN, dont le décès a été annoncé par l'agence de presse Chine nouvelle citant sa famille, sont prévues jeudi à Lausanne, selon l'agence suisse ATS. Elle avait choisi de résider en Suisse depuis de nombreuses années. Ses nombreux romans et essais ainsi que ses rencontres avec Indira GANDHI, Mao ZEDONG et Zhou ENLAI lui ont valu une notoriété mondiale. Elle avait été une des rares étrangères à pouvoir se rendre en Chine communiste dans les premières années du régime. ».
  • Pour sa part, Actua Litté fait part de son décès via l’article intitulé « Décès de l'écrivain sino-belge Han SUYIN : fin d'une « carrière mouvementée » ». Il y est annoncé que « La romancière sino-belge Han SUYIN est décédée à l'âge de 95 ans, vendredi, à Lausanne où elle résidait. Elle laisse derrière elle de nombreux romans, mais aussi des essais politiques et historiques. Lausannoise d'adoption, l'écrivain est resté fidèle au Pays de Vaud ».
  • Dans son article « Han SUYIN, intermédiaire obstinée entre la Chine de Mao et l'Occident », TV5 Monde annonce que « L'écrivain sino-belge Han SUYIN, décédée vendredi à Lausanne à l'âge de 95 ans, a écrit de nombreux romans et récits historiques sur la Chine et joué un rôle diplomatique discret, mais majeur, comme « ambassadrice » de bonne volonté de la Chine de Mao TSÉ-TOUNG en Occident. Cette frêle et charismatique femme, mystérieuse, qui se disait « révolutionnaire chinoise » en Occident et « bourgeoise » en Chine socialiste, arpentait les radios et les télévisions du monde dans les années 1960 et 70 pour tenter de briser l'image repoussante qu'avait la Chine de Mao, avant son admission à l'ONU ».

 

Livre d'Or

Ajouter un message