Carnet

Michel SLITINSKY

Michel SLITINSKY 5 février 1925 - 8 décembre 2012
01/10/2015

Le résistant français, Michel SLITINSKY est mort à 87 ans, le 8 décembre 2012. Né  le 5 février 1925 à Bordeaux, il est issu d'une famille juive d'Ielisavetgrad, petite ville actuellement située en Ukraine entre Kiev et Odessa. Son père Abraham SLITINSKY sera raflé par les services de police de la préfecture de Gironde, déporté en octobre 1942 et gazé à Auschwitz. Esther, son épouse, restera cachée pendant trois ans dans une cave à Bordeaux. Michel SLITINSKY, qui a alors 17 ans, aura juste le temps de s'enfuir par les toits lors de l'arrestation nocturne de sa famille. Il entre en clandestinité et intègre un réseau de résistance qui le mène dans les maquis d'Auvergne (M.U.R). Dès la Libération, il n'a de cesse de reconstituer l'histoire de la Résistance en Gironde, collectant témoignages et documents consignés dans deux ouvrages parus en 1969 et 1972. Sa recherche active et passionnée en fait un historien autodidacte.

La Voix du Nord annonce son décès en publiant l’article « Michel SLITINSKY, à l'origine de l'affaire PAPON, n'est plus ». Il y est rapporté que « L'ex-résistant Michel SLITINSKY, dont les recherches ont servi de fondement aux poursuites contre Maurice PAPON, seul haut fonctionnaire français condamné pour son rôle dans la déportation des Juifs, est mort à l'âge de 87 ans ». Par ailleurs, l’article souligne que « Bordelais et fils de Juifs ukrainiens rescapé d'une rafle et ancien résistant, il avait conduit l'ancien secrétaire général de la préfecture de Gironde (1942- 1944) devant la cour d'assises de la Gironde en réunissant des milliers de documents qui avaient révélé son rôle dans la déportation de Juifs de Gironde sous l'Occupation ».

Pour sa part, Libération fait part de son décès via l’article intitulé « L'ancien résistant Michel SLITINSKY est mort ». Il y est annoncé que « L’ancien résistant Michel SLITINSKY, à l’origine de l’affaire Maurice PAPON, le haut fonctionnaire de Vichy condamné pour «complicité de crimes contre l’humanité», s'est éteint samedi à l'âge de 87 ans. Ce Bordelais fils de Juifs ukrainiens, rescapé d’une rafle en 1942 et ancien résistant, avait conduit l’ancien secrétaire général de la préfecture de Gironde devant les assises en réunissant des milliers de documents qui avaient révélé sont rôle dans la déportation des Juifs ».

Dans son article « Michel SLITINSKY, l'ancien résistant à l'origine de l'affaire PAPON, est mort », Le Monde annonce que « L'ancien résistant Michel SLITINSKY, à l'origine de l'affaire Maurice Papon, le haut-fonctionnaire de Vichy condamné pour « complicité de crimes contre l'humanité », est mort samedi à l'âge de 87 ans, a-t-on appris lundi 10 décembre auprès de sa famille. Ce Bordelais, fils de Juifs ukrainiens, rescapé d'une rafle en 1942 et ancien résistant, avait conduit l'ancien secrétaire général de la préfecture de Gironde devant les assises en réunissant des milliers de documents qui avaient révélé son rôle dans la déportation des Juifs ».
 

Ajouter un message