Carnet
Le Monde
Aujourd'hui en France
La Croix
Le Figaro
Le Monde
Libération
Corse Matin
France-Antilles
Haute Gironde
L'Agathois
L'Avenir de l'Artois
L'Echo
La Semaine
Le Courrier de l'Eure
Le Crestois Val de Drome hebdo
Le Petit Bleu du Lot et Garonne
Le Télégramme
Liberté Le Bonhomme Libre
Messager Chablais
Pontivy Journal
Var Matin

Maïa SIMON

01/10/2015
Maïa SIMON 10 novembre 1939 - 19 septembre 2007

L’actrice française, Maïa SIMON est morte le 19 septembre 2007 à Zurich en Suisse. Elle est née le 10 novembre 1939 à Marseille. Elle joue au théâtre à la fin des années 1960 sous la direction de Maurice BÉJART, Jean-Louis BARRAULT, Jorge LAVELLI, puis joue fréquemment à la télévision dans des téléfilms et feuilletons. Elle incarne notamment la présidente de Tourvel dans une adaptation des Liaisons dangereuses par Claude BARMA en 1980. Atteinte d'un cancer généralisé incurable, elle va en Suisse en septembre 2007 pour "abréger ses souffrances" par un suicide médicalement assisté par l'association suisse Dignitas, en absorbant du pentobarbital avec l'aide de l'Association pour le droit de mourir dans la dignité (ADMD) à laquelle elle avait adhéré en octobre 2006. Une semaine plus tôt, elle a enregistré une interview pour expliquer ce choix.

 

  • La Dépêche annonce son décès en publiant l’article « Suicide médicalement assisté pour l'actrice Maïa SIMON ». Il y est rapporté que « C'est son dernier coup de théâtre. La comédienne française Maïa SIMON a décidé de mettre en scène jusqu'à ses derniers instants. L'actrice, qui s'est éteinte hier à l'âge de 67 ans, avait rejoint la Suisse deux jours plus tôt pour pouvoir avoir recours à un « suicide médicalement assisté » afin d'« abréger ses souffrances », a indiqué l'Association pour le droit de mourir dans la dignité (ADMD). Atteinte d'un cancer, elle n'a pas voulu attendre d'être emportée par la maladie ». Par ailleurs, l’article souligne qu’ « Un geste qu'elle a souhaité expliquer de vive voix. Avant de mourir, l'actrice a enregistré une interview où elle explique sa décision de recourir à l'aide au suicide. Le suicide de la comédienne replace sur le devant de la scène le débat sur l'euthanasie, lancé par la mort médicalement assistée de Vincent HUMBERT. En Suisse, l'assistance au suicide est légale lorsqu'il s'agit d'assistance passive et après que la personne a certifié son accord ».
  • Pour sa part, L’Express fait part de son décès via l’article intitulé « Le suicide de Maïa SIMON relance le débat ». Il y est annoncé que « La comédienne française Maïa SIMON, est décédée mercredi en Suisse à l'âge de 67 ans après avoir eu recours à un « suicide médicalement assisté » en toute légalité, pour « abréger ses souffrances ». L'actrice, atteint d'un cancer, est morte entourée de ses amis et de membres de sa famille, mercredi à 11h30 à Zurich, où elle était partie deux jours plus tôt. Elle déplorait l'hypocrisie de la France en matière d'euthanasie ».
  • Dans son article « Maïa SIMON meurt en Suisse et dénonce l'« hypocrisie » », Le Nouvel Observateur annonce que « L'actrice française Maïa SIMON, morte en Suisse mercredi après avoir eu recours à un « suicide médicalement assisté », avait dénoncé « l'hypocrisie » en France sur l'euthanasie, dans un long entretien à. A l'âge de 63 ans, elle a préféré « abréger ses souffrances » dues à un cancer. Dans cet entretien bouleversant accordé à un reporter avant sa mort programmée, l'actrice explique qu'elle « regrette l'hypocrisie en France et les tabous » sur ce sujet. « Parce que si moi je pars, parce que ça me plaît d'accomplir ce voyage, il y a aussi des gens qui préféreraient rester chez eux en famille et qui n'ont pas envie d'aller à l'étranger pour accomplir cette chose-là », estimait-elle ».

 

Livre d'Or

Ajouter un message
A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z