Carnet

Tél 09 70 44 96 35

Un service client à votre écoute

7 jours / 7, de 9h00 à 18h00 (non surtaxé)

Avis de décès, Remerciements, Messe-Anniversaire, Condoléances
  • 925 journaux partenaires
  • 24H sur 24, 7 jours sur 7
  • Paiement sécurisé en 1 ou 3 fois sans frais

Disparition : Jean DUVIGNAUD

Disparition : Jean DUVIGNAUD 22 février 1921 - 17 février 2007
01/10/2015

Ecrivain, critique de théâtre, sociologue, dramaturge, essayiste, scénariste et anthropologue français

Jean DUVIGNAUD meurt à 85 ans le 17 février 2007 à La Rochelle. Né Jean-Octave AUGER, il vient au monde le 22 février 1921 à La Rochelle. Il prend pour nom de plume le nom de jeune fille de sa mère. Ancien khâgneux, professeur de lettres au lycée d'Abbeville, il collabore aux revues Action et NEF. Admirateur de MALRAUX, il fréquente assidûment Alain ROBBE-GRILLET, Roland BARTHES et René de OBALDIA. À la fin des années quarante, il se lie avec Clara MALRAUX, épouse d'André MALRAUX avec qui il vivra une histoire d'amour et qui lui permettra de participer à la revue Contemporains. Ils se marient en 1950. En 1969, il est directeur de l'École spéciale d'architecture. En 1972, il fonde la revue Cause commune.

Connu pour ses ouvrages portant sur la sociologie du théâtre et de la fête

Le Nouvel Observateur annonce son décès en publiant l’article « Le sociologue Jean DUVIGNAUD est mort à 85 ans ». Il y est rapporté que « Jean DUVIGNAUD, romancier et sociologue connu pour ses ouvrages portant sur la sociologie du théâtre et de la fête, est mort samedi à l'âge de 85 ans à son domicile de La Rochelle en Charente-Maritime, a-t-on appris mardi 20 février auprès de sa famille ». Par ailleurs, l’article souligne que « Né le 22 février 1921 à La Rochelle, il fut notamment maître de conférence à l'université de Tunis, puis a enseigné à Tours (1965-1980) et Paris-VII (jusqu'à sa retraite, en 1991). Il a fondé plusieurs revues, dont « Arguments » avec Edgar MORIN dans les années 50 et « Cause commune » avec l'écrivain Georges Perec dans les années 70. Il est notamment l'auteur de la « Sociologie du théâtre » (1965), « Chebika » (1968), récit d'une enquête ethnographique au Maghreb, ou encore « Fêtes et civilisations » (1973). L'ex-président de la Maison des cultures du monde s'était retiré à La Rochelle depuis 1999. ».

Les obsèques de Jean Duvignaud

Pour sa part, Livres Hebdo fait part de son décès via l’article intitulé « Disparition de Jean DUVIGNAUD ». Il y est annoncé que « Jean DUVIGNAUD, auteur de travaux portant notamment sur la sociologie du théâtre et de la fête, est décédé samedi 17 février à l'âge de 85 ans à son domicile de La Rochelle (Charente-Maritime). Ses obsèques auront lieu mercredi après-midi en Vendée. Agrégé de philosophie, écrivain et sociologue, il était l'auteur de romans, de récits et d'essais, dont notamment, chez Gallimard, Chebika (1968), Sociologie du théâtre aux Puf, ou chez Actes Sud, Le singe patriote (1993), L'oubli ou la chute des corps (1995), et dernièrement Le sous-texte (2005) ».

Ajouter un message