Carnet

Max SCHOENDORFF

Max SCHOENDORFF 29 décembre 1934 - 20 octobre 2012
01/10/2015

Le peintre-graveur français, Max SCHOENDORFF s’est éteint samedi 20 octobre 2012 à Lyon, emporté à 77 ans par un arrêt cardiaque. Né à Lyon le 29 décembre 1934, il est issu d’une famille de cristalliers lorrains. Son père lui fait découvrir la langue et la culture germaniques. Après des études littéraires, il renonce à son poste d’enseignant pour assister son ami, l’homme de théâtre Roger Planchon. Il est tour à tour décorateur, costumier, scénographe et metteur en scène. Puis il abandonne l’écriture au profit de la peinture. Peintre, dessinateur et graveur, l’artiste compose de grandes scènes où se côtoient et s’enchevêtrent des formes organiques jusqu’à l’informe. Il invente et explore. De nombreuses personnes ont présenté leurs condoléances aux proches.

L’Humanité annonce son décès en publiant l’article « Décès Max SCHOENDORFF, un être comme il ne s’en fait plus ». Il y est rapporté que « La disparition du peintre et dessinateur Max SCHOENDORFF a été annoncée samedi dernier par l’Urdla (ce qui signifie Utopie raisonnée pour les droits de la liberté en art) ; le Centre international de l’estampe et du livre sis à Villeurbanne, qu’il avait créé en 1978 et dont il sut faire une pépinière de plasticiens valeureux en même temps qu’un foyer de pensée hors du commun. Il avait soixante-dix-huit ans ». Par ailleurs, l’article souligne que « Cet artiste d’exception abreuvé à la source du surréalisme, porteur du plus bel esprit de partage, a fait l’honneur à la ville de Lyon, où il vient de mourir, d’y vivre toute sa vie ».

Pour sa part, Le Journal des Arts fait part de son décès via l’article intitulé « Décès du peintre lyonnais Max SCHOENDORFF ». Il y est annoncé que « Artiste, écrivain, metteur en scène, Max SCHOENDORFF était un touche à tout de talent qui aura contribué pendant plus d’un demi-siècle à la vie artistique lyonnaise, sa ville natale. Le peintre s’est éteint le 20 octobre, à 77 ans.Toujours vêtu de noir, lunettes rondes sur le nez et cigare au coin des lèvres, il était une figure bien connue de la vie intellectuelle et artistique lyonnaise, sa ville natale, à laquelle il resta fidèle sa vie durant ».

Dans son article « Max SCHOENDORFF (1934-2012), peintre, facteur de décors, homme de théâtre », Le Monde annonce que « Né à Lyon le 29 décembre 1934, Max SCHOENDORFF est mort d'arrêt cardiaque, le samedi 20 octobre 2012. Il ne se souciait ni de la maladie ni de la mort, était drôle, intimidait, rendait intelligent. Il lisait Le Monde avec une férocité exemplaire, et sur toutes choses, tenait l'autre discours. Peintre, facteur de décors pour Roger PLANCHON, Jacques ROSNER, ou les STRAUB, Max SCHOENDORFF aura beaucoup voyagé sans quitter Lyon ».

Ajouter un message