Carnet

Tél 09 70 44 96 35

Un service client à votre écoute

7 jours / 7, de 9h00 à 18h00 (non surtaxé)

Avis de décès, Remerciements, Messe-Anniversaire, Condoléances
  • 925 journaux partenaires
  • 24H sur 24, 7 jours sur 7
  • Paiement sécurisé en 1 ou 3 fois sans frais

Nécrologie : Anthony SHADID

Nécrologie : Anthony SHADID 26 septembre 1968 - 16 février 2012
01/10/2015

Fauché par des suites d'une crise d'asthme

Naissance : 26 septembre 1968 à Oklahoma

État civil : Anthony SHADID est un célèbre journaliste américain. D’ascendance libanaise, il est diplômé de l'université du Wisconsin-Madison. Il est lauréat du prix Pulitzer de 2004 et de 2010. Des distinctions qu’il obtient pour ses reportages sur la guerre d'Irak, lorsqu'il travaillait pour le Washington Post. Considéré comme un journaliste spécialisé sur le Proche-Orient, il a couvert les révoltes du « printemps arabe » de 2011. Il est marié au reporter du New York Times, Nada BAKRI. Le couple a un fils, Malik SHADID. Il est aussi le père de Laila SHADID, une fille qu’il a eue d’un premier mariage.

Décès : 16 février 2012 en Syrie

Le 16 février 2012, alors qu'il passe clandestinement la frontière de la Syrie afin couvrir la révolte syrienne pour le compte du New York Times, Anthony SHADID décède à 43 ans, des suites d'une crise d'asthme. Le photographe du New York Times qui accompagnait M. SHADID en Syrie, Tyler HICKS, a ramené son corps en Turquie.

Journaliste double prix Pulitzer

Christophe AYAD du Monde publie l’article intitulé « Anthony SHADID, journaliste et passeur entre deux mondes » annonce son décès tout en lui rendant hommage. Il écrit « Mort en passant clandestinement une frontière : cette fin résume tragiquement la vie de ce journaliste, unanimement considéré comme le meilleur reporter de sa génération au Proche-Orient ». Il ajoute que « SHADID aimait par-dessus tout raconter la grande Histoire à travers des individus et le cours accidenté de leur vie. Il ne se présentait jamais comme un reporter de guerre. Plutôt comme « un passionné du Proche-Orient, qui se trouve être déchiré par des guerres » ».

Le Huffington Post annonce son décès via l’article « Anthony SHADID est mort : le journaliste et prix Pulitzer décède en Syrie ». L’article révèle « Le journaliste double prix Pulitzer, Anthony SHADID a succombé à une crise d'asthme, apparemment déclenchée par les chevaux des guides avec lesquels il passait la frontière ».

Pour sa part, L’Express publie l’article « Un journaliste du New York Times meurt en Syrie ». Le quotidien rapporte que « le journaliste américain Anthony SHADID est mort comme il a vécu, déterminé à témoigner des bouleversements au Proche-Orient et des souffrances des personnes prises entre l'oppression des gouvernements et les forces de l'opposition ».

Ajouter un message