Carnet

Francis JEANSON

Francis JEANSON 7 juillet 1922 - 1 août 2009
01/10/2015

Le journaliste et philosophe français, Francis JEANSON est mort à Arès le 1er août 2009. Il est né à Bordeaux le 7 juillet 1922. Licencié de lettres et diplômé d'études supérieures de philosophie, il rejoint en 1943 les Forces françaises d'Afrique du Nord. Devenu reporter à Alger républicain en 1945, il rencontre Camus et Sartre. Ce dernier lui confie la gérance de la revue Les Temps modernes (1951-1956). Parallèlement, il crée et dirige aux éditions du Seuil la collection « Ecrivains de toujours ». Par la suite, il est chargé par André Malraux de diriger la Maison de la culture de Châlon-sur-Saône (Saône-et-Loire) de 1967 à 1971. 

 

  • La Dépêche annonce son décès en publiant l’article « Décès du philosophe Francis JEANSON, créateur d'un réseau de soutien au FLN ». Il y est rapporté que « Le philosophe Francis JEANSON, fondateur d'un réseau de soutien au FLN pendant la guerre d'Algérie (réseau dit des « porteurs de valise »), est mort à 87 ans, samedi soir près de Bordeaux, a-t-on appris auprès de sa famille ». Par ailleurs, l’article souligne qu’« Auteur de nombreux ouvrages notamment sur Jean-Paul SARTRE dont il était très proche, collaborateur de la revue Les Temps modernes, il est mort à la Clinique d'Arès, à 45 km de Bordeaux, a précisé son fils Olivier. Lui qui se voulait le défenseur des causes justes, s'était engagé aux côtés des combattants algériens après le déclenchement de la guerre d'Algérie, créant un réseau permettant de collecter et transporter fonds et faux-papiers pour les militants du FLN opérant en France ».
  • Pour sa part, Thierry CLERMONT du Figaro fait part de son décès via l’article intitulé « Francis JEANSON, philosophe et militant, est mort ». Il y est annoncé que « Le philosophe, fondateur d'un réseau de soutien au FLN pendant la guerre d'Algérie, est mort à 87 ans, samedi dans le Bordelais, à Arès. Auteur d'une trentaine d'ouvrages, portant notamment sur la psychiatrie, on retiendra La Foi d'un incroyant, Éloge de la psychiatrie et Sartre dans sa vie ».
  • Dans son article « Francis JEANSON pose ses valises », Robert MAGGIORI de Libération annonce que « Exégète et ami de Jean-Paul SARTRE, auteur en 1955 d’un manifeste en faveur du FLN, le philosophe engagé est mort samedi à 87 ans. De Francis JEANSON, on pourrait dire qu’il a été « un homme révolté ». Mais l’ironie de l’histoire a fait que, sur demande de Jean-Paul SARTRE, c’est justement lui qui se chargea de rédiger la violente critique de l’Homme révolté d’Albert CAMUS, qui, de la rébellion, du soutien au communisme soviétique, de l’engagement, donnait une autre conception que celle du groupe sartrien ».

 

Ajouter un message