Carnet

Yves NAVARRE

Yves NAVARRE 24 septembre  - 24 janvier 1994
01/10/2015

Né le 24 septembre à Condom (Gers), Fils de René Navarre (Ingénieur PDG de l'Institut français du pétrole), il est professeur d'anglais en 1960 et suit les cours de l'EDHEC du Nord jusqu'en 1964. Puis il travaille pendant cinq ans dans des agence de publicité avant de vivre de sa plume à partir de 1970.
A la fois écrivain, romancier et dramaturge NAVARRE écrivait surtout pour les homosexuels et devint même la porte-parole de François MITTERAND en 1981 et 1989.

Il est le cofondateur du syndicat des écrivains français avec Marie Cardinal en 1975. Il a étudié l’espagnol, l’anglais et les lettres modernes à l’Université de Lille. Frappé par une dépression, car il s’est senti incompris en tant que romancier, il se suicide aux barbituriques.

Yves Navarre a marqué les scènes littéraire et sociale des années 70-80.

Pour beaucoup, son nom évoque une homosexualité à visage découvert à une époque où celle-ci demeurait tabou. L’auteur s’exprimait volontiers sur ce sujet dans les médias et l’abordait dans son écriture, déclinant tous les tons et variant les approches :

- Provocation et prouesse technique dans Lady Black (1971), roman noir sur un New York sordide
- Les Loukoums (1973), prose classique retraçant un amour
- L’histoire de deux familles pour Le petit Galopin de nos corps (1977), entre autres ouvrages.
- Le Prix Goncourt attribué en 1980 pour Le Jardin d’acclimatation, roman sur le destin tragique de Bertrand, le fils homosexuel, contribua à renforcer cette image.

Yves Navarre a si souvent mal vécu ses relations avec les grands éditeurs qu’il perçoit comme « des ogres voraces et silencieux ».

Le poids des mots, le choc des photos 

Le journal Le Parisien annonce son décès avec plusieurs photos, Le Figaro publie des photos du déroulement des obsèques, de Navarre dans son lit de mort...

Dans le contexte des années 70, Yves Navarre est une figure de proue de la militance, pour conquérir une fierté homosexuelle et pour voir enfin l’homosexualité dépénalisée après l’arrivée de la Gauche au pouvoir en 1981.

À cette époque, l’homosexualité a toujours était un sujet tabou, mais Navarre en a parlé, il a ouvert le sujet à l’opinion public. Pour la communauté homosexuels, Navarre est une légende, car il défendu son honneur bien qu’il ait eu une dépression et s’est suicidé ensuite, il a défendu une cause.

16 pièces de théâtre aussi... 

Il compose des pièces avec une originalité égale à celle de ses romans :
- Il pleut, si on tuait papa-maman (Festival du Marais, 1973)
- Freaks Society (France Culture, 1974)
- Histoire d'amour (Théâtre du Marais, 1976),
- La Guerre des piscines (France Culture, 1976),
- Le Butoir (Théâtre des Amandiers, 1988).

Prix Goncourt 1980 pour Le Jardin d'Acclimatation, Yves Navarre s'établit durant deux ans au Québec puis revient vivre à Paris. Votée lors du dernier conseil municipal de Condom, la proposition de baptiser la médiathèque de la ville du nom d'Yves Navarre a obtenu l'unanimité des conseillers, information publiée par La Dépêche en 2019.

Ajouter un message