Carnet

Michel TATU

Michel TATU 17 avril 1951 - 18 novembre 2012
01/10/2015

Le journaliste français, Michel TATU est mort à l’âge de 79 ans, le 18 novembre 2012 au Port-Marly. Il est né à Lyon le 17 avril 1933. De 1950 à 1951 il est élève au lycée Ampère à Lyon. De 1951à 1954 il est étudiant à Hautes Études Commerciales (HEC). En 1965 il suit des études de kremlinologie à l’Institute on Communist Affairs de l’Université Columbia à New York. De 1957 à 1964, il est correspondant du journal Le Monde à Moscou, puis de 1966 à 1969, il est correspondant du journal Le Monde pour l’Europe orientale. De 1980 à 1994, il est éditorialiste au journal Le Monde Il est désormais modérateur du forum du Monde.fr.

Le Monde annonce son décès en publiant l’article « Mort de Michel TATU, journaliste au « Monde » ». Il y est rapporté qu’ « Ancien correspondant du Monde à Moscou, Michel TATU est mort le 18 novembre. Il était âgé de 79 ans ». Par ailleurs, l’article souligne que « Sa connaissance du russe aura déterminé la carrière et la vie de Michel TATU. Après des études à HEC, ce Lyonnais, né le 17 avril 1933, se retrouve à l'âge de 24 ans à Moscou. Il est le premier correspondant du Monde en Union soviétique à une époque où l'empreinte du stalinisme est encore vivace. Quand il y arrive, en 1957, le XXe Congrès du PC soviétique, qui a entendu la mise en cause du « petit père des peuples » dans le fameux rapport Khrouchtchev, date d'à peine un an. Le travail du journaliste occidental est une course d'obstacles. La censure règne en maître. Il faut aller chaque soir porter son papier en double exemplaire à la poste centrale, qui le rend trois heures ou trois semaines plus tard, selon les disponibilités du traducteur français et les humeurs du responsable idéologique, amputé des mots interdits. Ce système durera jusqu'en 1961 ».

Pour sa part, Yahoo Actualités fait part de son décès via l’article intitulé « Mort de Michel TATU ». Il y est annoncé que « L’ancien correspondant du Monde à Moscou, Michel TATU est mort le 18 novembre. Il était âgé de 79 ans. Sa connaissance du russe aura déterminé sa carrière et sa vie. Après des études à HEC, ce Lyonnais, né le 17 avril 1933, se retrouve à l'âge de 24 ans à Moscou. Il est le premier correspondant du Monde en Union soviétique à une époque où l'empreinte du stalinisme est encore vivace. Il reste à Moscou jusqu'en 1964. Entre-temps, il a épousé une jeune russe à laquelle les autorités soviétiques refusent le visa de sortie qui lui permettrait de suivre son mari à l'Ouest. Il faudra une intervention du gouvernement français au plus haut niveau pour que le Kremlin consente à faire un geste ».
 

Ajouter un message