Carnet

Tél 09 70 44 96 35

Un service client à votre écoute

7J / 7, de 9h à 18h (appel local non surtaxé)

550 journaux et éditions
Commandes 24H sur 24, 7 jours sur 7

Paiement sécurisé en 1 ou 3 fois sans frais

Publiez un avis dans la presse

Registre des décès en France depuis 1970.
Plus de 26 millions de résultats (Insee)

En consultation gratuite

Recherchez un avis de deces

Inhumation : Elinor OSTROM

Inhumation : Elinor OSTROM 7 août 1933 - 12 juin 2012
01/10/2015

Première femme lauréate du prix Nobel d'économie

L’économiste et politologue américaine, Elinor OSTROM s’éteint mardi 12 juin 2012 à Bloomington (Indiana). Elle voit le jour à Los Angeles, le 7 août 1933, d'Adrian et de Leah AWAN. Diplômée de Beverly Hills High School en 1951, elle soutient en 1965 sa thèse en sciences politiques à l'UCLA où elle avait effectué toutes ses études supérieures. En 1973, elle fonde le Workshop in Political Theory and Policy Analysis à l'Université d'Indiana avec son mari, Vincent OSTROM. Ses travaux portent principalement sur la théorie de l'action collective et des biens publics et s'inscrivent dans le cadre de la « nouvelle économie institutionnelle ». En octobre 2009, elle est la première femme à recevoir le « Prix Nobel » d'économie.

Le Nouvel Observateur évoque la disparition de « la première femme lauréate du prix Nobel d'économie » et survole brièvement sa carrière dans son article annonçant sa mort. Ouest France a pour sa part, parlé de la mort d’un « trésor magnifique et irremplaçable » selon les termes de L’Université d’Indiana dans son article relayant la triste nouvelle.

Trésor magnifique et irremplaçable...

De son côté, Libération s’attarde sur le prix Nobel de « la première et seule femme à ce jour à recevoir le prix Nobel d'économie » dans sa colonne rapportant son décès.

La Tribune en fait de même dans son article intitulé « Décès de la première et unique femme prix Nobel d'économie ». L’article revient sur le parcours de la « pionnière et la seule femme à avoir reçu le prix Nobel d'économie ».

Le Point rapporte que « Le prix Nobel d'économie de 2009, elle l’avait partagé avec l'économiste américain Oliver WILLIAMSON » dans son article faisant part de sa disparition.

Par ailleurs, Europe 1 rapporte qu’« avec ses travaux « démontrant comment les biens communs peuvent être efficacement gérés par des associations d'usagers » et en « remettant en cause l'idée classique selon laquelle la propriété commune est mal gérée et doit être prise en main par les autorités publiques ou le marché » lui a value le Nobel d’économie en 2009 » dans son article annonçant son décès.

Ajouter un message