Carnet

Med HONDO

Med HONDO 4 mai 1936 - 2 mars 2019
05/03/2019

Le réalisateur, acteur, scénariste, producteur et militant à la belle carrière disparaît à l’âge de 82 ans, selon le quotidien national Le Figaro. Eddie Murphy, Morgan Freeman, Richard Pryor meurent un peu aussi … Une grande voix de l’anticolonialisme et le cinéaste de la rébellion pour l’Humanité, voix de L'âne de Shrek, Rafiki dans Le Roi lion, ou le Dr John Dolittle pour d’autres …

« Quand on double il faut regarder l'acteur dans les yeux »

Le réalisateur français d’origine mauritanienne Med Hondo est connu dans le monde du doublage actif et auprès du grand public comme la voix française d’acteurs afro-américains dans les années 1970 et 1980, comme :
· Eddie Murphy
· Morgan Freeman
· Richard Pryor
· Ben Kingsley, Harry Belafonte ou Sydney Poitier.
Une voix noire pour des acteurs noirs qui peuvent être doublés par des acteurs blancs, tandis que la situation inverse reste rarissime… sa voix aura bercé plusieurs générations ! C'est sa famille qui a annoncé la nouvelle de sa disparition.

De planches en planches…

A 23 ans, il quitte Atar en Mauritanie et rejoint Marseille en 1959. Là, il découvre les planches du vieux port et devient docker, puis les planches à découper en tant que cuistot mais il préfère les planches du théâtre. Il s’inscrit au cours d’art dramatique et joue dans Shakespeare, Aimé Césaire, Brecht ou Kateb Yacine qu’il mettra en scène au théâtre avec « la Guerre de 2 000 ans ». Med Hondo fait ses premières expériences d’acteur de cinéma en assistant Costa-Gavras et John Huston. Il planche sur plusieurs projets et réalise deux courts métrages : « Balade aux sources » et « Partout ou peut-être nulle part ».

Le cinéma Africain engagé

« Solei Ô », sorti en 1969, est son premier film, une attaque cinglante contre le colonialisme, Le Festival de Cannes l'a présenté en 2017 dans sa section réservée aux reprises des classiques. Le film a bénéficié d'un programme de restauration via la World Film Foundation, afin de défendre le cinéma africain.


Viendront ensuite :
- « Les Bicots-nègres, vos voisins » (1973)
- « West Indies ou les nègres marrons de la liberté » (1979), une comédie musicale sur le traite des esclaves,
- ll tourne en 1977 un film sur la lutte du Front Polisario, « Nous aurons toute la mort pour dormir ».
- « Sarraounia » (évocation de la reine du même nom), qui sera récompensé au Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou (Fespaco) en 1987.
ü Son dernier film « Fatima, l'Algérienne de Dakar » remonte au début des années 2000. Il travaillait depuis des années à un projet de film sur Toussaint Louverture (grande figure de la révolution haïtienne).
Med Hondo devrait être enterré au Maroc, a indiqué sa sœur Zahra. Merci pour ce rire inimitable d’Eddy Murphy…

 

Ajouter un message