Carnet

Leoh Ming Pei

Leoh Ming Pei 26 avril 1917 - 16 mai 2019
13/06/2019

L’architecte américain d’origine chinoise Ieoh Ming Pei est mort à 102 ans, a annoncé Le Monde. Son fils Li Chung Pei l’a annoncé au New York Times, expliquant que l’architecte était décédé dans la nuit à son domicile de Manhattan.
Né à Canton en1917, Leoh Ming Pei était issu d’une famille fortunée, ancrée dans une Chine traditionnelle et très formaliste, établie à Suzhou, près de Shanghaï, une ancienne ville impériale, surnommée en Occident « la Venise de Chine ».
Son père, banquier, acceptait cependant l’influence occidentale.

Sa mère bouddhiste, musicienne, mourut alors que le jeune Ieoh Ming avait 13 ans. Très affecté par cette disparition, il part en 1935 aux Etats-Unis pour y commencer des études au Massachusetts Institute of Technology où il recevra son diplôme d’architecte en 1940.

· En 1943, il entre à l'Université de Harvard, et devient Membre du Comité Américain de Recherche de Défense Nationale.
· 1946 c’est l’année où il est promu Master of Architecture, Université de Harvard (Harvard Graduate School of Design).
· De 1945 à 1948, il est professeur assistant à la Harvard Graduate School of Design. Il y obtient une bourse d'étude en 1951.

Dès lors se succèdent de multiples distinctions et récompenses.
Élu membre de l’Académie des Beaux-Arts en 1983 (au fauteuil de Gabriel Ollivier). Deux présidents l'ont honoré : George H.W. Bush lui a remis la médaille présidentielle de la Liberté (1992),la plus haute distinction civile, et François Mitterrand les insignes d'officier de la Légion d'honneur (1993).

Enigmatique derrière un perpétuel et aimable sourire, l’architecte de renommée internationale s’était hissé à un niveau de notoriété sans doute supérieur à ce que représente réellement son œuvre, dominée par Le Louvre et par la National Gallery of Art, à Washington.

Leoh Ming Pei avait reçu le Pritzker en 1983, cinquième lauréat d’un prix maintenant considéré comme le Nobel de l’architecture, mais alors fortement américanisé. Pei représentait bien alors l’intelligentsia constructive des Etats-Unis, La Chine était loin… 

La pyramide de verre, Il y a plus de trente ans…

D’acier et d’aluminium, elle trône au milieu de la cour Napoléon, couvrant l’entrée principale du musée du Louvre. En France, Leoh Ming Pei est intimement lié à ce geste architectural (ô combien controversé à l’époque).
Une course à la tour :
· La JP Morgan Chase Tower, plus haut gratte-ciel de Houston (305 mètres)
· En 1982 : la Bank of America de Miami (191 mètres)
· En 1986 : la Bank of China à Hong Kong (305 mètres)
· Et le Rock And Roll Hall of Fame de Cleveland en 1995.

Il continuera toutefois à construire du haut de son grand âge : le Musée historique allemand à Berlin en 2004 ou la Tour Espace de Madrid en 2007.
À plus de 90 ans, il répond à la demande de la famille royale Al Thani d’édifier le spectaculaire musée d’art islamique de Doha au Qatar.
Puis s’attaque, avec encore autant d’énergie, au Macao Science Center en Chine. Alliant les sensibilités de l’orient et de l’occident, ses œuvres sont visibles partout dans le monde, un bel hommage.

 

Ajouter un message