Carnet

Dominique INGRES

Dominique INGRES 29 août 1780 - 14 janvier 1867
01/10/2015

Naissance : 29 août 1780 à Montauban

État civil : De son nom complet Jean-Auguste-Dominique INGRES est un célèbre peintre français néo-classique du 19e siècle. Il est le fils de Jean-Marie-Joseph INGRES, un peintre et sculpteur. C’est ce qui a favorisé ses penchants artistiques. Dès l’âge de 11 ans, il entre à l’Académie de Toulouse pour se former. Puis en 1796, il monte à Paris pour intégrer l’école de DAVID. En 1806, il est le lauréat du Prix de Rome lors de sa deuxième tentative. Il se marie avec Madeleine CHAPELLE en 1813. Parallèlement à sa carrière de peintre, il se passionne pour le violon et devient deuxième violon à l’Orchestre du Capitole de Toulouse. C’est grâce à cette autre passion que l’expression « violon d’Ingres » est née.

Décès : 14 janvier 1867 à Paris

  • Dominique INGRES est mort à Paris à l’âge de 86 ans.
  • Il est inhumé dans la 23ème division du cimetière du Père-Lachaise à Paris.
  • Selon ses dernières volontés, une grande partie de ses dessins ainsi que certains objets personnels sont légués à sa ville natale. Armand CAMBON, un de ses élèves est son exécuteur testamentaire. Ce dernier fut d’ailleurs, le premier conservateur du Musée INGRES qui ouvre ses portes à la moitié du XIXe siècle dans l'enceinte de l'ancien palais épiscopal de Montauban.
  • Le grand peintre Pablo PICASSO fait plusieurs fois référence à son œuvre et déclare : « Il est notre maître à tous » pour lui rendre hommage.
  • En mars 2012, Le quotidien « Le Parisien » lui rend hommage avec son article « INGRES, dessins précieux ». L’article souligne aussi le fait que « les chefs-d’œuvre du Maître de la peinture française du XIXe siècle sont présentés dans les plus grands musées du monde ».
  • Valérie DUPONCHELLE du Figaro publie l’article « Générations INGRES » pour lui rendre hommage à l’occasion de l’exposition en son honneur au Musée de Montauban. Elle ajoute que cette exposition « réunit le peintre et ses innombrables disciples, de Picasso aux jeunes créateurs actuels ».
  • En décembre 2009, le ministre de la Culture, Frédéric MITTERRAND, lors de l’acquisition d’une de ses toiles, déclare qu’il est « l'un des plus grands portraitistes français » et explique qu’avec cette acquisition « l'importance esthétique capitale de l'œuvre dans la carrière d'Ingres est mise à l’honneur ». 

Livre d'Or

Ajouter un message