Carnet

Tél 09 70 44 96 35

Un service client à votre écoute

7J / 7, de 9h à 18h (appel local non surtaxé)

789 journaux et éditions
Commandes 24H sur 24, 7 jours sur 7

Paiement sécurisé en 1 ou 3 fois sans frais

Publiez un avis dans la presse

Registre des décès en France depuis 1970.
Plus de 26 millions de résultats (Insee)

En consultation gratuite

Recherchez un avis de deces

Mort : Pierre Léon DORIS

Mort : Pierre Léon DORIS 29 octobre 1919 - 27 octobre 2009
01/10/2015

Drôle et opportun, son fait aujourd'hui encore rire un large public. 

Naissance : 29 octobre 1919 à Paris

État civil : Pierre Léon DORIS est un comédien et humoriste français. De son vrai nom Pierre TUGOT, il tire son nom DORIS de la ville Ris-Orangis. S'orientant vers l'humour noir, il a influencé beaucoup d'humoristes français. Il a tourné dans une bonne vingtaine de films entre 1957 et 1989, devenant un spécialiste du gag et de l'humour grinçant. Chansonnier à ses heures, Pierre DORIS écrit également des textes aux titres pleins de promesses comme « J'ai pas eu peur » ou « Poucet Twist », dont les paroles sont pour le moins décalées. 

Décès : 27 octobre 2009 à Paris

Pierre DORIS est mort à l'âge de 89 ans des suites d'un cancer du foie.

L'annonce du décès a été communiquée le mercredi 28 octobre 2009, par ses proches.

Suite à l’annonce de son décès, le ministre de la Culture, Frédéric MITTERRAND lui a rendu hommage dans un communiqué: « Avec Pierre DORIS, c'est toute une époque de l'humour à la française qui disparaît ». Le ministre rend hommage « au grand représentant » de « l'autodérision », « roi de l'humour noir » qui incarnait « une culture populaire de qualité, faite de bons mots, qu'il devait à une maîtrise parfaite de la langue française ». Il conclut par : « Il aurait dû fêter demain ses 90 ans : n'était notre peine, nous pourrions croire qu'il a voulu, une fois encore, nous jouer un tour ». 

Le lendemain de sa mort, le présentateur Jacques LEGROS annonce sa disparition lors du JT le 13H de TF1 et revient sur « la carrière d'un homme de spectacle ».

Inhumation de Pierre Léon Doris

Le journal « Le Monde » annonce sa disparition au travers d’nu article relatant sa vie et son parcours. Il le qualifiait de « Frankenstein du rire, le Dracula de la facétie, voire le pape de l'humour noir » en reprenant ses propres propos paru dans l’Aurore en 1978. 

Le quotidien « L’express » pour sa part annonce sa mort via un article de Marine BIENVENOT intitulé : » L'humour noir orphelin de Pierre DORIS ». L’article revient aussi sur la carrière du défunt et sur sa phrase légendaire : » qu'entre le premier cri et le dernier râle, il n'y a qu'une suite de mots sans importance » et ajouta les siens auront pourtant marqué plusieurs générations d'humoristes.

L’annonce de sa mort fut même relayé jusqu’en Belgique par le biais du magazine « 7 sur 7 » qui au travers d’un article revenant sur sa formidable carrière tout en annonçant sa disparition.

Pierre DORIS fut crématisé puis inhumé au Père Lachaise de Paris - France.

Ajouter un message