Carnet

Vincent de SWARTE

Vincent de SWARTE   1963 - 24 avril 2006
01/10/2015

L’écrivain français, Vincent de SWARTE s’est éteint le 24 avril 2006, emporté à 43 ans par un cancer. Il voit le jour en 1963. Après avoir suivi des études de sciences politiques à Bordeaux, il travaille plus d'une dizaine d'années dans la publicité. En 1996, il publie un premier livre destiné à la jeunesse intitulé « Le Carrousel de la mer ». Deux ans plus tard parait « Pharricide », un roman centré sur un gardien de phare adepte de la taxidermie. En 1999, l'écrivain reçoit le prix Wepler pour son roman « Requiem pour un sauvage ». Il évoque la catastrophe de Tchernobyl dans « Le Paradis existe » (2001), chronique d'un village d'Ukraine. Il s'essaye ensuite à l'autofiction teintée de fantastique dans « Elle et moi » (2005).

 

  • Libération annonce son décès en publiant l’article « Vincent de SWARTE, nuit éternelle». Il y est rapporté que « Né en 1964, l'auteur Vincent de SWARTE est mort hier soir. L'écrivain français décède à 42 ans d'un cancer foudroyant ». Par ailleurs, l’article souligne qu’« Il avait commencé écrivain pour la jeunesse, et la jeunesse ne semblait plus l'avoir quitté, même dans ses romans pour grands. Il y était question d'adolescence rebelle, aux confins de la Terre, dans des paysages désolés, souvent des hauteurs, un phare, un château d'eau, toujours des situations limites. Le récit se dépliait sous des crépuscules d'espoir et d'angoisse. Rien ne plaisait tant à de SWARTE que cette lumière entre chien et loup, c'était là que se manifestaient les épiphanies et se révélait sa palette de couleurs symbolistes. La situation la plus borderline fut finalement celle de son ultime roman, Elle est moi (2005), où il s'essaya à l'autofiction ».
  • Pour sa part, Le Nouvel Observateur fait part de son décès via l’article intitulé « Décès de l'écrivain Vincent de SWARTE ». Il y est annoncé que « L'écrivain Vincent de SWARTE est décédé lundi 24 avril à Paris à l'âge de 43 ans, ont fait savoir mercredi 26 avril les éditions Denoël. L'auteur d'une quinzaine de livres est mort des suites d'une longue maladie. Après des études de sciences politiques à Bordeaux et une dizaine d'années dans le milieu la publicité, il publie en 1996 son premier livre, destiné à la jeunesse, intitulé « Le carrousel de la mer » (Gallimard). « Pharricide », son premier roman, édité deux ans plus tard chez Calmann-Lévy, raconte l'histoire d'un gardien de phare taxidermiste qui s'en prend à ceux qui s'approchent de son phare ».

 

Ajouter un message