Carnet

Tél 09 70 44 96 35

Un service client à votre écoute

7J / 7, de 9h à 18h (appel local non surtaxé)

550 journaux et éditions
Commandes 24H sur 24, 7 jours sur 7

Paiement sécurisé en 1 ou 3 fois sans frais

Publiez un avis dans la presse

Registre des décès en France depuis 1970.
Plus de 26 millions de résultats (Insee)

En consultation gratuite

Recherchez un avis de deces

Décès : Roger PAYEN

Décès : Roger PAYEN 13 janvier 1913 - 12 novembre 2012
01/10/2015

Il perd la vie dans sa 99ème année

Le résistant communiste français, Roger PAYEN est mort le 12 novembre 2012 à Balazuc (Ardèche). Il naît le 13 janvier 1913 à Puiseaux (Loiret). En 1924, il débute à 14 ans sa carrière de décorateur et créateur de meubles de style dans la maison SOUBRIER, faubourg Saint-Antoine. Puis pendant quatre ans, il suit un cours du soir à l’École Boulle. Ses collègues et amis Lucien MONNEHAY et Paul GRIMAULT  contribuent à sa formation professionnelle et culturelle. En 1929, il crée un cours de dessin à Vigneux. L’année suivante, il entre aux Jeunesses communistes. Préoccupé par le développement psychologique, cognitif, social des enfants, il suit les cours de psychologie enfantine d’Henri WALLON et Hélène ALPHANDÉRY. Il devient à son tour « homme d’éveil », comme a dit de lui l’urbaniste René PORTE.

Un des responsables des détenus politiques de la Santé

Le Figaro annonce son décès en publiant l’article « Décès du résistant Roger PAYEN ». Il y est rapporté que « Le résistant communiste Roger Payen, qui avait réalisé une série inédite de 250 dessins lors de son internement à la prison de la Santé à Paris, est décédé hier à l'âge de 99 ans à Balazuc (Ardèche), a-t-on appris auprès de la mairie ». Par ailleurs, l’article souligne que « Né le 13 janvier 1913 à Puiseaux (Loiret), il avait entamé très jeune une carrière de décorateur et de créateur de meubles de style à Paris. Entré aux Jeunesses communistes en 1930, il avait rejoint la clandestinité avec sa compagne Suzanne dès septembre 1939. Le couple fut arrêté le 2 mars 1943 et torturé par les Brigades spéciales de la préfecture de police de Paris avant d'être interné, Suzanne à la Roquette et Roger à la Santé. Là, durant les 18 mois de sa détention, il fut l'un des responsables des détenus politiques de la Santé ».

Le couple fut arrêté le 2 mars 1943 et torturé par les Brigades spéciales de la préfecture de police de Paris...

Pour sa part, Le PCF Ardèche fait part de son décès via l’article intitulé « ROGER PAYEN, nous a quittés ». Il y est annoncé que « Décès de notre ami et camarade ROGER PAYEN (Hôpital d’AUBENAS) 12 Novembre 2012. L’enterrement aura lieu le vendredi 16 Novembre à 15 h au cimetière de BALAZUC 07120 ».

Dans son article « Décès du résistant Roger PAYEN », Vosges Matin annonce que « Le résistant communiste Roger PAYEN, qui avait réalisé une série inédite de 250 dessins lors de son internement à la prison de la Santé à Paris, est décédé lundi à l’âge de 99 ans à Balazuc (Ardèche). Né le 13 janvier 1913 à Puiseaux (Loiret), Roger Payen avait entamé très jeune une carrière de décorateur et de créateur de meubles de style à Paris. Entré aux Jeunesses communistes en 1930, il avait rejoint la clandestinité avec sa compagne Suzanne dès septembre 1939. Le couple fut arrêté le 2 mars 1943 et torturé par les Brigades spéciales de la préfecture de police de Paris avant d’être interné, Suzanne à la Roquette et Roger à la Santé. Il fit également pendant cette période 250 dessins de détenus et de cellules, racontant la vie quotidienne en prison, qui font encore l’objet d’expositions ».

Ajouter un message