Carnet

Aristide BRIAND

Aristide BRIAND 28 mars 1862 - 7 mars 1932
01/10/2015

Le pèlerin de la paix.

Aristide BRIAND est un homme politique et diplomate français qui a été onze fois président du Conseil et vingt fois ministre. Aristide BRIAND est issu d'une famille modeste. Il naît à Nantes au 12 de la rue du Marchix, donc dans un quartier très populaire et miséreux, au domicile et lieu de travail de ses parents, Pierre-Guillaume BRIAND et Magdeleine BOUCHEAU, aubergistes. Aristide Briand devient avocat. Comme militant socialiste, puis comme journaliste, il se fait une réputation de révolutionnaire.

En 1883, il quitte Nantes et vient à Paris. Secrétaire général du journal La Lanterne (qui devait s'appeler La Marseillaise), il se lie alors avec Jaurès et fonde avec lui le Parti socialiste français, député de 1902 à sa mort, il rapporta en 1905 la loi de séparation des Églises et de l'État, en ménageant la droite.

⦁ À la tête du Quai d’Orsay de 1925 à 1932, son nom reste principalement associé au rôle qu’il joue dans la politique étrangère de la France et à son action en faveur de la paix.
⦁ Le 16 octobre 1925, il est l’artisan des fameux Accords de Locarno de sécurité collective et de désarmement conclus entre l’Allemagne, la Belgique, la France, la Grande-Bretagne, la Pologne, la Tchécoslovaquie et l’Italie.
⦁ Le 10 décembre 1926, en signe de distinction pour leur politique d’entente, Aristide Briand et son homologue allemand Gustav Stresemann, reçoivent alors le prix Nobel de la Paix.

⦁ Comme le relate Le Télégramme, en mars 2008, une vente aux enchères d'archives et d'objets d'Aristide BRIAND a eu lieu à Nantes. L'intervention des Villes de Nantes et Saint-Nazaire et de l'état a permis d'éviter une totale dispersion du fonds.
⦁ Fin 2009, le Conservatoire du Littoral, propriétaire de l’île Milliau à Trébeurden, a détruit la maison d’Aristide Briand, qui dominait l’île. Sur le site web ventephotos.com, une photo de presse de 1932 présentant Aristide BRIAND sur son lit de mort est mise en vente.
⦁ En 2012 « L’année BRIAND » est déclarée par le ministère de la Culture, Frédéric Mitterand, à l'occasion du 150ème anniversaire de sa naissance.
A cette occasion du 24 au 31 mars 2012, la ville de Trébeurden organisa une semaine d'hommages.

Ses cendres reposent, depuis le 3 juillet 1932, dans le petit cimetière de Cocherel, commune d'Houlbec-Cocherel (Eure), devant un paysage qu'il aimait tout particulièrement.

L'oraison funèbre est prononcée par Édouard HERRIOT, Président du Conseil.
Le journal « La Liberté » du 08 Mars 1932 annonce sa mort en lui consacrant sa une : « Aristide Briand est mort ». Il est écrit « Le Grand Homme d’État a succombé à 13 heures à une crise cardiaque ».

Ajouter un message