Carnet

Lillian Pulitzer Rousseau

Lillian Pulitzer Rousseau    - 8 avril 2013
01/10/2015

Après Andrée Putman, grande dame du design français, c'est une autre grande figure qui disparaît : la créatrice américaine Lillian Pulitzer Rousseau. Plus connue sous le nom Lilly Pulitzer, elle est décédée dans sa maison familiale de Palm Beach en Floride à 81ans. L’annonce a été faite par ses proches. Lillian est née Lilly McKim le 10 novembre 1931 dans une famille aisée de Roslyn (Etat de New-York).


Une affaire « juteuse » ...

Elle était connue pour ses robes aux imprimés tropicaux et colorés.
Lilly Pulitzer s'est lancée dans la mode un peu par "hasard". Mariée au journaliste Peter Pulitzer en 1952 (et dont elle divorcera plus tard), le petit fils de Joseph Pulitzer un grand journaliste qui se trouve être l'inventeur du prestigieux prix Pulitzer.
Sept ans plus tard, et après un séjour en hôpital psychiatrique, elle s'ennuie ferme et décide alors de vendre des jus de fruits frais et fait maison sur le bord de la route à Palm Beach. Pour dissimuler et cacher les tâches d'agrumes sur ses vêtements, elle a l'idée de s'en confectionner avec des imprimés fruités et des couleurs pétillantes.
Ses tenues rencontrent très vite un vif succès auprès de sa clientèle, qui délaisse rapidement les jus de fruits pour les vêtements.
Son véritable tremplin est lorsque Jackie Kennedy (ancienne camarade d’internat), alors first Lady et véritable icône de la mode, est photographiée pour LIFE Magazine en 1962 avec l'une de ses robes. Un coup de projecteur qui lui permettra de vendre ses créations dans les grands magasins. « La robe était faite de tissu de rideaux de cuisine et les gens sont devenus fous", dit Pulitzer dans son livre : "Essentiellement Lilly : A Guide to Colorful Entertainment"
« Tout le monde les aimait, et je suis entrée directement dans l'industrie de la robe ». Elle a commencé une collection de robes informelles, appelées "Lillys", puis a commencé à concevoir des vêtements pour les jeunes filles.

« J'ai conçu des collections autour de tout ce qui me plaisait » ... Les fruits, les légumes, la politique ou les paons ! Elle n’avait pas de notions commercial ou marketing mais Lilly eu un changement total de vie car pour elle « cela a rendu les gens heureux », déclarait-elle à The Associated Press en mars 2009. La ligne de robes qui portait son nom a ensuite été étendue aux maillots de bain, aux tenues de country club, aux vêtements pour enfants, à une collection à domicile et à une sélection limitée de vêtements pour hommes.
"Le style, ce n'est pas seulement ce que vous portez, c'est la façon dont vous vivez, être heureux ne se démode jamais", a-t-elle déclaré.

Mais la mode est éphémère...

⦁ Pulitzer a fermé sa société d'origine au milieu des années 1980 après avoir déposé son bilan.
⦁ La marque a été relancée environ une décennie plus tard après avoir été acquis par Sugartown Worldwide (Pennsylvanie).
⦁ La créatrice n'a été que marginalement impliqué dans la nouvelle entreprise, mais a continué à valider de nouveaux tirages en provenance de Floride.
⦁ Pulitzer a pris sa retraite des opérations en 1993, tout en restant consultante pour la marque.

Lilly était connue aussi pour organiser de célèbres soirées pieds nus dans sa maison de Palm Beach, elle a également publié deux guides de divertissement. Nous pouvons affirmer qu’elle aura eu une vie haute en couleurs...Et même son départ vers l’au-delà fut tendance, ses obsèques n’étaient pas noires... Les funérailles de Pulitzer ont eu lieu à l'église épiscopale de Bethesda-by-the-Sea à Palm Beach à la manière « Lilly Pulitzer », les amis et la famille étaient vêtus de couleurs vives et audacieuses, conforme à ce que Pulitzer aurait aimé.

Ajouter un message