Carnet

Hans Hass

Hans Hass    - 16 juin 2013
01/10/2015

Le biologiste, éthologue et cinéaste autrichien, Hans Hass est décédé le 16 juin 2013. Au même titre que Jacques-Yves Cousteau, il est un pionnier de la plongée sous-marine autonome. Avec son épouse Lotte, ils se font connaître publiquement pour leurs documentaires et principalement pour leur théorie des « energons ».

L'un des derniers grands explorateurs de la nature du 20ème siècle

Né le 23 janvier 1919 à Vienne en Autriche, Hans Hass découvre la plongée sous-marine en apnée à l’âge de 18 ans sur la Côte d’Azur. Avec Alfred von Wurzian et Jörg Böhler, il planifie une expédition d’une durée de 240 jours aux îles Curaçao et Bonaire. C’est à ce moment-là qu’il photographie et réalise lui-même son premier film sous-marin moyennant un matériel étanche qu’il crée. Il sort un film en couleurs ce qui est différent du premier film sous-marin français sorti cinq ans plus tard par Philippe Tailliez, Frédéric Dumas et Jacques-Yves Cousteau intitulé Par 18 mètres de fond. Hans Hass fait la découverte de la mer Rouge en 1949. Un an plus tard, il produit un long-métrage intitulé Abenteuer im Roten Meer après une expédition. Il s’est éteint à l’âge de 94 ans.

L’année 1959 est marquée par sa récompense par un oscar de la meilleure photographie grâce à L’aventure est au fond de la mer. La même année, le nom scientifique du poisson tropical anguille jardinière lui est dédié : Heteroconger hassi. En 1943, Hans Hass obtient un doctorat en zoologie. En 1999, il reçoit également le prix Konrad Lorenz. Le couple sort un ouvrage The hidden common feature in the evolution of life en 1970. Hans Hass est particulièrement connu pour avoir inventé le boîtier étanche professionnel pour le Rolleiflex appelé Rolleimarin. Sa disparition a été annoncée par le quotidien national Le Figaro.

Ce Viennois a écrit une trentaine de livres et produits plus de 70 films. Docteur en zoologie, il est connu pour ses nombreux documentaires sur la vie sous-marine et ses travaux sur les requins. 
Son long métrage en mer rouge lui apporte la notoriété en 1950. La reconnaissance lui permettra par la suite de passer plusieurs années à sillonner les mers à bord d'un voilier laboratoire, le "Xarifa", accompagné de cinéastes et de scientifiques. Des expéditions qu'il financera en partie lui-même grâce aux recettes de ses films ou de ses conférences. Il en sortira son documentaire le plus célèbre "L'aventure est au fond de la mer". Des personnalités du milieu du cinéma ont rendu hommage à Hans Hass.

Ajouter un message