Carnet

Tél 09 70 44 96 35

Un service client à votre écoute

7 jours / 7, de 9h00 à 18h00 (non surtaxé)

Avis de décès, Remerciements, Messe-Anniversaire, Condoléances
  • 925 journaux partenaires
  • 24H sur 24, 7 jours sur 7
  • Paiement sécurisé en 1 ou 3 fois sans frais

Disparition : Kenny BALL

Disparition : Kenny BALL 22 mai 1930 - 7 mars 2013
01/10/2015

« Trad Boom » hue !

Son manager Les Squire a précisé que le musicien était mort jeudi à l'aube à l'hôpital de Basildon dans l'Essex (Est de l'Angleterre). "Il a fait plusieurs séjours à l'hôpital récemment, mais cette fois malheureusement il n'en est pas ressorti". Il est décédé à l'âge de 82 ans des suites d'une pneumonie a relayé le journal Le Monde.

Membre des cadets de la marine, Ball est devenu clairon, mettant en branle son éventuelle histoire d'amour avec la trompette. Il a acquis son premier instrument proprement dit pour 10 £ à l'âge de 13 ans, via une publicité dans le journal Melody Maker... Après l'armée et une variété d'emplois de jour avec des concerts à Soho la nuit, il travaille souvent avec le tromboniste Charlie Galbraith...

A l’annonce de son décès, la presse peut utiliser parfois des titres réducteurs comme « Le trompettiste de jazz britannique Kenny Ball, qui avait joué à la réception de mariage du prince Charles et Diana... »


Les 3B

Fin des années 50 et début des années 60, les chefs d'orchestre Kenny Ball, Chris Barber et Acker Bilk (les trois B du jazz traditionnel britannique) régnaient en maître, produisant des singles à succès et attirant un énorme enthousiasme du public. Du trio, c'est le trompettiste Ball qui a remporté le plus d'entrées dans les charts avec ses Jazzmen. Le style de trompette robuste et puissant de Ball et son enthousiasme pour jouer ont contribué à renforcer l'attrait du groupe, et ils ont rapidement connu le succès


Un Manoir et une Rolls ...

⦁ Les Jazzmen ont fait irruption sur le difficile marché américain grâce au succès de Midnight in Moscow, apparaissant à la Nouvelle-Orléans dans le cadre d'une semaine britannique.
⦁ En 1968, ils ont accompagné un certain Louis Armstrong lors de sa dernière tournée européenne.
⦁ Ils ont également prospéré en Australie, des tournées incessantes, les apparitions au Royal Command Variety...

Leurs albums et les travaux cinématographiques du Band ont duré bien après le déclin et la disparition du « Trad Boom » (cette vague de revival de jazz traditionnel qui submergea la Grande-Bretagne au début des années 1960, s’arrêta en 1963 avec l’arrivée des Beatles. Ce qui marqua la fin de nombreux groupes de jazz n’eut aucun impact sur les Jazzmen, bien installés...d’ailleurs en cours de route, Ball a acquis un style de vie plutôt confortable, avec un manoir et une Rolls-Royce.

Son cœur de public est resté fidèle jusqu'au bout. "Ma mission dans la vie est de faire taper du pied aux gens", a déclaré Ball. Et il l'a fait. Kenny laisse une compagne et un fils, Keith, qui avait ces dernières années jouer aux côtés de son père dans son groupe The Jazzmen.

Ajouter un message