Carnet

Teri Moise

Teri Moise    - 7 mai 2013
01/10/2015

L’auteur-compositrice-interprète haïtienne francophone, Teri Moïse est décédée le 7 mai 2013 à Madrid. Sa disparition a été annoncée par le quotidien national Libération. La chanteuse Soul et pop française s’est éteinte à l’âge de 43 ans.

Née le 25 mars 1970 à Los Angeles, Teri Moïse est la fille d’immigrés haïtiens. Elle est issue d’une famille de musiciens, ses oncles Claude et André Pasquet, des musiciens déjà reconnus, sont les fondateurs du groupe Magnum Band. C’est dans le quartier de South Central que Teri Moïse grandit. Elle fait des études d’économie à l’université de Berkeley puis décide de s’installer à Paris en 1990. Elle s’établit dans la capitale en tant que fille au pair. Elle y fait des études de lettres à l’université de la Sorbonne. Passionnée par la musique, elle étudie le solfège et commence à jouer dans différents groupes. Elle décide par la suite de rentrer dans sa ville natale et s’inscrit dans une école privée le « Musicians Institute ».

La musique a ses raisons…

En 1992, la jeune femme retourne à Paris et y travaille comme choriste. A ses débuts, Teri Moïse compose et propose trois de ses titres à des interprètes. Mais son entourage la persuade de chanter ses chansons elle-même et c’est ce qu’elle fera. Elle sort son premier single Les Poèmes de Michelle qui la fait connaître du public. La chanson est classée 11ème des ventes en France. Son premier album édité en 1996 quant à lui se classe à la 12ème place. Edité par une filiale de Virgin Records label appelée « Source », le disque est réalisé par Etienne de Crécy. Un an après sa sortie, le SNEP le certifie disque d’Or. Le single « Je serai là » connaît également un grand succès et se classe à la 8ème position du Top 50 au début 1997. Elle remporte une Victoire de la musique la même année en tant qu’interprète francophone de l’année. Teri Moïse reçoit également le prix Vincent-Scotto.

Les ados des années 1990 s'en souviennent tous grâce à ses «Poèmes de Michelle», passant en boucle sur les radios FM. Cette femme du monde au répertoire poétique dont les plus belles oeuvres, telles que "Je serai là" et "Fais Semblant" marquent les mémoires. Un deuxième album était sorti en 1998. L'album «est le dernier témoignage de sa voix chaude et envoûtante connu du public» précise la Sacem, rappelant qu'elle a tout de même fait de nombreux concerts à l'étranger en 1999. Teri Moïse participe au collectif Ensemble contre le Sida, elle interprète la chanson composée par Pascal Obispo intitulée Sa raison d’être. C’est en fin 1998 que son second album sort. Au cours de sa carrière, elle se produit dans plusieurs festivals comme les Francofolies de Spa et de Montréal. Le nouvel album ne connaît pas le même succès que le premier album et malheureusement, on entend de moins en moins Teri Moïse qui tombe peu à peu dans l’oubli. Elle se sépare de son label et se libère de son contrat discographique. Elle quitte le pays et vit de ses droits d’auteur. Teri Moïse en finit avec sa vie dans un hôtel de Madrid en Espagne quelques temps après le décès de sa mère.

 

Ajouter un message